ban600

Être à l’écoute des préoccupations des citoyens, un préalable indispensable pour améliorer la relation entre l’administration et ses usagers

Être à l’écoute des préoccupations des citoyens, un préalable indispensable pour améliorer la relation entre l’administration et ses usagers

Être à l'écoute des préoccupations des citoyens constitue un préalable indispensable pour améliorer la relation entre l'administration et ses usagers et rétablir la confiance du citoyen envers l'État, a souligné, mardi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'Administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.

S'exprimant lors du lancement officiel du portail de réclamations en ligne "Chikaya.ma", M. Benabdelkader a affirmé que cette plateforme s'inscrit dans le cadre de la nouvelle vision de la réforme de l'administration visant à renforcer la confiance des citoyens et des entreprises en l'administration et va de pair avec les réformes constitutionnelles qui tendent à mettre en place les bases d'une bonne relation entre l'administration et le citoyen sur les bases du renforcement de la transparence et du développement de la qualité des services publics.

Il a également indiqué que le gouvernement a fait de ce chantier un des piliers de son programme de réforme de l'administration conformément aux Hautes orientations Royales concernant l'obligation de traiter et de gérer les plaintes des citoyens ainsi que de rétablir leur confiance en l'administration.

Le gouvernement a mis en place un système unifié pour recevoir, suivre et traiter les observations des usagers, leurs suggestions et leurs réclamations, en tant que mesure prioritaire dans le cadre d'un programme global et complet qui vise à renforcer les valeurs d'impartialité au sein du service public et consacrer la bonne gouvernance, a fait observer le ministre, notant que ce portail offre la possibilité de répondre à toute réclamation de la part des citoyens dans des délais impartis et selon des procédures bien définies.

Il a également précisé que cette plateforme, qui ne se limite pas à la réception des réclamations mais accueille également les observations et les suggestions des usagers, contribuera à la réduction des incitations au recours à la corruption dans les services publics, ajoutant qu'elle permettra également de faire connaître et évaluer la performance de l'administration et d'encourager la participation sociétale, en tant qu'élément essentiel à même de garantir l'implication positive des citoyens dans la gestion de la chose publique.

M. Benbdelkader a aussi souligné la mise en place d'une application mobile "Chikaya" et l'élargissement des prérogatives du centre d'appel et d'orientation installé au siège du ministère et chargé d'assister les usagers à déposer leurs doléances en ligne à travers le numéro 3737.

De son côté, le secrétaire d'État chargé de l'Investissement, Othmane El Ferdaous, a relevé que ce projet transversal, fruit d'une collaboration entre plusieurs secteurs, résoudra deux problèmes principaux, liés à la confiance des citoyens en l'administration et à la productivité et l'efficacité.

Ce portail offre, également, la possibilité de diffuser des photographies et des vidéos pour archiver les réclamations des citoyens et permet à l'administration de recevoir, en retour, des informations des citoyens à travers leurs suggestions et leurs observations, appelant les citoyens à s'impliquer pour la réussite de ce chantier.

Fruit d'une convention de partenariat signée entre les ministères de la Réforme de l'Administration et de la Fonction publique et de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Économie numérique, le portail national unifié des réclamations vise à faciliter la procédure de dépôt des réclamations et de garantir son suivi à tout moment et en tout lieu.

Il a également pour buts d'offrir un mécanisme unifié pour recevoir et traiter les réclamations au profit des administrations publiques et d'améliorer les services qui font régulièrement l'objet de réclamations.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire