ban600

Face à la violence, nos religions respectives devraient être comprises comme une partie de la solution

Face à la violence, nos religions respectives devraient être comprises comme une partie de la solution

Face à l’archaïsme et à la violence des défis auxquels est confrontée aujourd’hui la communauté des nations, nos religions respectives devraient être comprises et prises en compte comme étant une partie de la solution à ces défis et à cette violence, a déclaré M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi, qui participait à la conférence internationale organisée les 22 et 23 mai par l’Allemagne pour débattre de la «responsabilité des religions à l’égard de la Paix».

Après le discours d’ouverture de M. Sigmar Gabriel, ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, et en introduction à son intervention sur le thème de «la place de la religion dans la médiation et la gestion des conflits», M. Azoulay s’est félicité «de l’initiative allemande pour mettre en place un processus politique et diplomatique permanent qui intègre et favorise la prise de conscience par nos communautés religieuses de leur propre potentiel pacifique et de la responsabilité qui en découle à l’égard de la Paix».

Dans cette perspective, le Conseiller de SM le Roi a mis en relief «la cohérence et la démarche visionnaire du Maroc qui, fort du leadership de SM le Roi Mohammed VI et au-delà des clivages idéologiques et politiques ou des aléas de l’instant, a su privilégier et nourrir un consensus national exemplaire enraciné dans une lecture sereine, ouverte et responsable des fondements spirituels et culturels de notre société ».

Organisée par le ministère fédéral allemand des affaires étrangères, la conférence des religions a connu la participation d’une centaine de personnes venues réfléchir, deux jours durant, sur un travail de construction de la paix au sein de leurs communautés comme entre les sociétés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire