ban600

Femmes marocaines : Un si long chemin et un statut en suspens

Femmes marocaines : Un si long chemin et un statut en suspens

Dossier du mois

Quand la blouse et la toque font bon ménage

Amal Darid Ibnelfarouk, Médecin-urgentiste, présidente de l’Association marocaine decommunication et de solidarité

 

A l’image de toutes les femmes marocaines dynamiques qui se font remarquer par leur touche perfectionniste dans tout ce qu’elles entament, Amal Darid Ibnelfarouk brille dans tout ce qu’elle fait. Médecin-urgentiste, cette belle jeune femme s’était distinguée lors de la présentation de sa thèse qui lui a valu les félicitations du jury, à l’unanimité, en plus de l’échange de son travail de recherche avec l’étranger.

 Maman de trois enfants, elle a su émerger dans tous ses rôles au sein de sa famille et dans son métier où elle a été l’une des braves femmes médecins qui ont choisi l’une des spécialités les plus difficiles à savoir l’urgentologie et la médecine de catastrophe. La ville du Mogador a été alors le premier champ de bataille pour la jeune femme, et ce, depuis 2003, avant d’être mutée à l’hôpital du prince Moulay Hassan en 2005, en sa qualité de médecin présidente du CLIN (Comité de lutte contre les infections nosocomiales). Depuis 2009, elle est affectée à Casablanca Anfa où elle fait de son travail une passion.

Telle une fourmi infatigable, la jeune urgentiste assoiffée d’apprentissage devient une éternelle étudiante qui collectionne les formations diplomantes en médecine de travail, à la faculté de Rennes, puis en épidémiologie, avant de s’intéresser aux maladies chroniques (diabète et hypertension). Ces maux du siècle, Dr. Amal en fait son cheval de bataille au sein de la formation sanitaire, à Casablanca Anfa et réussit ainsi son examen du BLS de l’AHA (American Heart Association) avec succès.

La proximité avec les malades et son humanisme inébranlable la glissent dans le monde de l’associatif où elle oeuvre en tant que vice-présidente puis présidente de l’AMCS (Association marocaine de communication et de solidarité), pour les oeuvres sociales et la coordination médicale du SAMU social s’occupant, principalement, des SDF et mamans célibataires.

 Et comme son engagement ne connaît pas de frontières, elle est aussi membre de l’ONG « WFWP » (Women Federation of World Peace) dans la zone du MENA (Meddle East and North Africa) qui lui attribue le titre d’Ambassadrice de la Paix, dans l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Dernièrement, elle vient d’intégrer l’Association de la Femme arabe et africaine de l’art et de la culture présidée par S.A.R. la Princesse Lalla Meryem.

Femme de goût performeuse, elle a le don d’embellir ce qu’elle touche. Et de sa vocation qu’est la cuisine, elle fait un savoir-faire qui allie le raffinement à la diététique qu’elle partage avec ses fans à travers des capsules créées surtout pour les diabétiques, pendant le mois du ramadan, sur sa page Cuisine. doc, sur YouTube. Docteur Amal troque sa blouse blanche contre la toque de cordon-bleu pour présenter ses recettes succulentes en plus de conseils hygiéno- diététiques aux personnes souffrant de surpoids ou autres maladies. L’art culinaire n’a pas de secret pour celle qui confectionne ses mets avec amour, élégance et dextérité et qui sera suivie pendant le mois du ramadan prochain sur les chaînes arabes.

 Amal Ibnelfarouk est l’image parfaite de la femme marocaine moderne, intelligente, passionnée, engagée, exceptionnelle. Femme de défi, elle met en évidence sa beauté dans l’élégance sur tous les terrains où elle opère. Elle est sur tous les fronts sans pour autant que l’un n’empiète sur l’autre. En bonne connaisseuse, elle sait doser les ingrédients de sa journée afin d’en faire une réussite.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire