ban600

Fès : Appel à garder vivace la flamme du soufisme

Fès : Appel à garder vivace la flamme du soufisme

Un appel à garder vivace la flamme du soufisme et transmettre ses valeurs aux jeunes générations a été lancé mercredi à Fès, lors d’une table-ronde sur ‘’le soufisme, un patrimoine vivant’’.

Des participants à cette rencontre, organisée dans le cadre du 10-ème festival de la culture soufie, ont braqué les feux de la rampe sur la richesse du patrimoine culturel et spirituel soufi, soulignant le rôle de cette culture dans l’élévation de l’âme dans un monde dominé par les excès.

Pour Carole Latifa Amear, représentante en France de la confrérie Chishtiyya, préserver le soufisme signifie promouvoir les valeurs d’amour, de paix et de coexistence et les inculquer aux générations montantes ‘’sans déviation aucune’’.

Il s’agit, selon elle, d’un engagement que les différentes composantes de la société doivent œuvrer à honorer, en vue de diffuser les préceptes de l’islam et lutter contre les idées et les pratiques radicales.

De son côté, le chercheur Abdellah Ouazzani a estimé que le soufisme renvoie à des principes et des valeurs tirés de la vie du prophète Sidna Mohammed, notant que la meilleurs manière de transmettre ce patrimoine aux jeunes est de ‘’l’adopter dans nos pratiques et notre vie quotidienne’’.

Citant quelques aspects artistiques et esthétiques du soufisme, Abdellah Ouazzani a souligné que la littérature, la poésie et le chant soufis sont des déclinaisons artistiques qui nourrissent l’âme et l’esprit.

Pour sa part, Eric Geoffroy, président de la fondation ‘’Conscience soufie’’, basée à Genève, a insisté sur l’impératif de préserver les valeurs spirituelles pour ‘’s’immuniser de cette grisaille qui plane sur l’âme et l’esprit en ce monde globalisé’’.

Le président de la fondation, qui vise à transmettre à un large public la sagesse universelle du soufisme, a mis l’accent sur l’importance de l’apprentissage dans la préservation du patrimoine soufi, estimant que les maitres du soufisme sont ‘’extrêmement modernistes’’.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette 10-ème édition du Festival de Fès de la culture soufie est organisée autour du thème ‘’le Soufisme à la rencontre des sagesses du monde : la route du Soufisme du Maroc vers l’Inde’’. Initiée par l’association du Festival de Fès de la Culture Soufie, cette manifestation propose, outre les tables-rondes, des concerts et soirées de nombreuses trafiquas, dont Nasiriya Boutchichiya, Sharqawiya, Wazzaniya-Sqalliya et Naqshbanidiya de Turquie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire