ban600

Festival international du film de femmes

Festival international du film de femmes

Le cinéma est appelé à jouer un rôle actif dans la promotion des principes de l’équité et de l’égalité, ont souligné, mercredi à Rabat, les participants à un colloque organisé dans le cadre de la 11-ème édition du festival international du film de femmes de Salé. 

Ce rôle est d’autant plus déterminant que le 7ème art a un impact considérable sur les modes de pensée et la façon de voir le monde et peut apporter, ainsi, sa contribution dans la lutte contre les stéréotypes, en jetant la lumière sur les questions tabous qui étouffent les sociétés, ont soutenu les intervenants à ce colloque sur « L’industrie cinématographique et audiovisuelle: de la chosification de la femme à la parité ».

Dans le même sens, les intervenants ont plaidé en faveur de la promotion de l’accès des femmes au financement des films et de leur nomination à des postes de responsabilité, comme moyen d’améliorer l’image de la femme à l’écran et d’orienter les productions cinématographiques vers la consécration de son émancipation et son rayonnement.

Ils se sont, également, arrêtés sur les médias qui « ne jouent pas pleinement leur rôle » pour changer les mentalités et promouvoir l’image de la femme, à travers la diffusion des principes de l’équité et de l’égalité et l’instauration des bases de la parité.

Les conférenciers ont également observé que la chosification de la femme est présente dans le cinéma, à travers des rôles traditionnels qui ne reflètent pas vraiment son talent et sa compétence, estimant qu’elle découle de « stéréotypes qui rabaissent la créativité féminine ».

Pour certains intervenants, malgré la mutation juridique et législative et les réformes constitutionnelles de grande ampleur que connait le monde arabe, la relation homme-femme n’a pas évolué, la femme étant toujours « victime des clichés et des préjugés ».

D’autres intervenants ont tenu à préciser, concernant la question de la parité, que la relation homme-femme n’est pas une relation compétitive mais complémentaire, chacun devant jouir de ses droits sans aucune discrimination basée sur le genre.

Organisé du 25 au 30 septembre, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce festival œuvre à la préservation de son identité en tant que manifestation exclusivement dédiée à la féminité dans et par le cinéma.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire