ban600

Fête du Trône: L’Orchestre Symphonique Royal gratifie le public tétouanais d’un florilège de sonorités jazz

Fête du Trône: L’Orchestre Symphonique Royal gratifie le public tétouanais d’un florilège de sonorités jazz

L’Orchestre Symphonique Royal sous la baguette d’Oleg Reshetkin a gratifié, dimanche soir, le public tétouanais d’un florilège de sonorités jazz, à l’occasion de la commémoration du 18ème anniversaire de l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres.

Au début de ce concert, l’Orchestre a entonné l’hymne national avant d’interpréter, avec brio, des florilèges des plus belles mélodies puisées dans le riche répertoire des musiques de jazz. Lors de ce rendez-vous musical de haute facture, l’Orchestre Symphonique Royal a séduit les spectateurs grâce à un programme riche mettant en lumière les meilleurs compositeurs de ce style, au grand plaisir des mélomanes qui se sont délectés à l’écoute des airs distillés par des mélodies des plus célèbres. L’Orchestre a ainsi interprété, pour l’occasion, plusieurs titres dont « In the mood », arrangé par le chef d’orchestre et musicien Glenn Miller qui en a fait l’un de ses plus grands succès, mais aussi « Soul Bossa Nova » composé par Quincy Jones et « Chameleon » par Herbie Hancock en collaboration avec Bennie Maupin, Paul Jackson et Harvey Mason. D’autres morceaux étaient aussi au menu, l’on retrouve « Ran -kan -kan », « Brasil », « Boogie woogie bugie boy », « Birdland », « Shining star », « It don’t mean a thing » et « Caravan », entres autres. Les spectateurs ont fortement applaudi ce concert réussi, qui s’est déroulé dans une ambiance de convivialité et d’enthousiasme, avant d’être surpris, cerise sur le gâteau, par un gigantesque et admirable feu d’artifice.

Créé en 2007, l’Orchestre Symphonique Royal est composé d’une élite d’instrumentalistes marocains et étrangers virtuoses. Il aspire à faire progresser les musiciens marocains, en leur offrant un environnement professionnel de haut niveau, tout en enrichissant le patrimoine artistique du pays et en permettant une meilleure diffusion de la musique symphonique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire