ban600

Finance entrepreneuriale: Des experts d’une vingtaine de pays en conclave à Agadir

Finance entrepreneuriale: Des experts d’une vingtaine de pays en conclave à Agadir

Des représentants d’une vingtaine de pays seront en conclave, à partir de lundi à Agadir, pour débattre de la contribution de la finance islamique au développement durable et des moyens de canaliser les investissements davantage vers la création de valeurs.

Outre des experts, professionnels et universitaires marocains, quelque 250 intervenants provenant de l’Egypte, la Malaisie, l’Arabie Saoudite, l’Iraq, la France, l’Algérie, le Yémen, le Soudan, l’Indonésie, la Turquie, le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Luxembourg, l’Inde, le Sénégal, le Sultanat d’Oman, la Palestine, la Jordanie et le Bahreïn, sont attendus à cette  édition de la Conférence internationale de la finance entrepreneuriale qui se tiendra, deux jours durant, dans l’enceinte de l’École Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG).

L’événement placé sous le thème : « La finance islamique et le développement durable : vers un nouvel écosystème de création de valeur », est organisé par le Laboratoire de Recherche en Entrepreneuriat, Finance et Audit (LaREFA), en partenariat avec le Centre international de l’économie islamique (CIEI) et l’institution ISRA en Malaisie avec le soutien scientifique de plusieurs institutions internationales.

Plus de 130 papiers seront présentés lors des conférences plénières, des sessions parallèles, workshops et sessions de posters, précise un communiqué des organisateurs, parvenu à la MAP.

Cette manifestation internationale aura pour objectif, selon le président du comité d’organisation, Ahmed Chakir, de discuter et partager des expériences régionales et internationales significatives dans le domaine du développement durable et la contribution de la finance islamique a cet effet, sensibiliser les entreprises, les hommes d’affaires et les investisseurs a l’importance de ce genre développement et présenter l’avance e des recherches scientifiques ayant pour objectif de rediriger les investissements dans la finance islamique vers des projets contribuant au développement durable.

Par ailleurs, cette conférence devra être marquée, indique-t-on, par la signature de trois conventions de partenariat entre l’Université Ibn Zohr d’une part et l’Université de technologie Mara en Malaisie, l’université Zaim Istanbul, et l’institution ISRA, d’autre part.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire