ban600

Le financement public accordé annuellement aux associations estimé à plus de 6 MMDH

Le financement public accordé annuellement aux associations estimé à plus de 6 MMDH

Le montant global du financement public accordé annuellement par les départements ministériels, les établissements et les entreprises publics au profit des associations est estimé à 6,423 MMDH, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Ce financement public, accordé au profit de 130.000 associations, demeure la source principale du financement des projets des associations, ce qui nécessite l’augmentation des ressources financières mobilisées et la diversification des autres sources de financement, dont la contribution du secteur privé, a relevé M. El Khalfi, lors de sa présentation du premier rapport annuel sur la situation du partenariat entre l’Etat et les associations.

Les associations sont devenues un acteur principal dans la mise en œuvre des politiques publiques, d’où la nécessité d’accroître ce partenariat en les impliquant dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques, a-t-il insisté.

Ce rapport vise à dresser le bilan du partenariat entre l’Etat et les associations, valoriser le rôle des associations au Maroc et évaluer les politiques publiques en matière du partenariat avec la société civile, a-t-il indiqué, notant que cette nouvelle dynamique de la société civile repose essentiellement sur le lancement de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la mise en œuvre des dispositions de la constitution de 2011 qui accorde une importance particulière à la société civile et le développement du partenariat depuis la publication de la circulaire du Premier Ministre n ° 07/2003 relative au partenariat entre l’Etat et les associations.

Le ministre a, ainsi, assuré que son département s’engage à publier un rapport annuel sur le partenariat entre l’Etat et les associations, évaluer la mise en œuvre de ladite circulaire, développer le portail électronique de partenariat, renforcer la présence de la société civile au sein des commissions de partenariat, lancer un chantier pour la valorisation des initiatives gouvernementales pionnières en faveur de la société civile et réviser la circulaire relative aux attributions du ministère délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile.

Cette rencontre a été également l’occasion de présenter le portail électronique de partenariat avec les associations (www.charaka-association.ma) qui contribue au renforcement de la gouvernance et de la transparence du financement public et au développement des partenariats avec la société civile.

Ce portail ouvert aux associations et à l’ensemble des citoyens présente les annonces des appels d’offre des projets des associations et des données sur le partenariat et le financement public des projets d’associations.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire