ban600

Le Groupe RATP souhaite recruter des profils marocains pour son méga-projet à Ryad

Le Groupe RATP souhaite recruter des profils marocains pour son méga-projet à Ryad

Le 5e opérateur mondial de transport urbain RATP souhaite recruter des profils marocains pour assurer la mise en service du premier réseau de bus de la capitale saoudienne, qui emploiera plus de 3.000 personnes, indique le groupe dans un communiqué.

Recruter, former et accompagner des jeunes Marocains afin de positionner le Maroc comme un hub de la « Smart Mobility », telle est l’ambition du groupe RATP, qui a annoncé son intention de créer, en partenariat avec les autorités, une « école de la mobilité durable » à Casablanca, ajoute le communiqué.

Ayant récemment décroché le contrat d’exploitation du premier réseau de bus de Riyad, RATP Dev, filiale du Groupe RATP, a pour mission d’identifier plusieurs milliers de profils pour assurer la mise en service du projet, explique la même source, soulignant que plus de 3 000 conducteurs et de 200 à 300 managers dans un large éventail de métiers (exploitation, maintenance, qualité, sécurité, mais aussi marketing, commercial, IT) seront employées afin de piloter les plus de 80 lignes de bus qui composeront le réseau de la capitale saoudienne.

Pour pourvoir ces besoins, RATP Dev souhaite, en partenariat avec les autorités locales, réaliser à Casablanca une partie importante du sourcing et du recrutement, notamment s’agissant des personnels les plus qualifiés sur les postes de managers, indique la même source, précisant que le Maroc, et particulièrement la métropole de Casablanca, disposent d’un potentiel important de jeunes diplômés susceptibles d’être attirés par une opportunité de carrière à l’international, précise le groupe.

Les profils identifiés pour ces futurs postes à Riyad bénéficieront d’une formation approfondie à travers des parcours d’une durée d’un à six mois, d’un suivi individuel de développement de carrière et de l’acquisition d’une expérience solide et à haute valeur ajoutée. Ils pourront ainsi exporter leur savoir-faire en Arabie Saoudite et participer à faire de la métropole de Casablanca, et du Maroc tout entier, un pôle régional de référence en matière de formation aux métiers de la mobilité durable, souligne le communiqué.

Pour RATP Dev, l’enjeu est aussi de contribuer à développer l’emploi des jeunes Marocains et leur offrir des opportunités de carrière au sein de l’ensemble de ses réseaux, en prenant appui sur les synergies linguistiques et culturelles entre les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Pour Olivier Badard, directeur de la Business Unit Asie et Moyen-Orient de RATP Dev, « Le programme de recrutement, de formation et d’accompagnement sera mené localement par CASA TRAM, avec le soutien du Groupe RATP et l’ensemble des entités et organismes marocains compétents. CASA TRAM, qui a recruté et formé les 570 salariés qui font fonctionner la ligne 1 du tramway de Casablanca, dispose du savoir-faire nécessaire pour identifier et soutenir le développement de compétences de personnes qualifiées, et ce sur toute la chaîne des métiers du transport et des services ».

Parce que le projet de Riyad est d’une ampleur sans précédent dans la région, CASA TRAM souhaite mettre en place à Casablanca une « école de la mobilité durable », capable d’assurer le déploiement de programmes de formation pour de jeunes Marocains intéressés par les opportunités que constitue le développement du futur réseau de Riyad, explique le communiqué.

Pour ce faire, RATP Dev compte s’appuyer sur son expérience marocaine, capitaliser sur sa connaissance fine de l’écosystème local et mobiliser ses partenaires locaux, précise la même source.

Alors que la moitié du budget du plan de développement du Grand Casablanca est consacré à la mobilité, RATP Dev a en effet permis de faire de la ligne 1 du tramway, dont elle assure l’exploitation depuis 2012 via sa filiale CASA TRAM, une véritable référence en Afrique et dans le monde arabe, conclut le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire