ban600

Guelmim: les politiques territoriales et l’approche genre au menu de la 4è université régionale de la FLDF

Guelmim: les politiques territoriales et l’approche genre au menu de la 4è université régionale de la FLDF

La Fédération des ligues de droits des femmes (FLDF) a entamé, vendredi, à Guelmim les travaux de sa 4è université régionale axée sur les politiques territoriales, l’approche genre, la participation politique des femmes, la gouvernance et le leadership avec la participation des représentants des Commissions de la parité et de l’égalité des chances (CPEC) dans nombre de collectivités territoriales dans la région de Guelmim-Oued Noun. 

La séance d’ouverture de cette université, initiée dans le cadre du projet « Anouar pour la consolidation des capacités de leadership des femmes et le renforcement de leur participation à la vie politique et leur accession au postes de prise de décisions », a été marquée par des exposés sur le fonctionnement des CPEC au niveau des communes de Mir Left dans la province de Sidi Ifni et de Abayanou et Assrir dans la province de Guelmim. 

>>Lire aussi: Plaidoyer à Rabat en faveur d’une meilleure représentativité politique des femmes au Maroc

Dans une allocution de circonstance, la présidente la Fédération, Latifa Bouchoua, a souligné que cette 4ème université se veut une occasion de faire le point et échanger sur des questions ayant trait à l’égalité des chances, à la parité et à l’approche genre social au niveau de la région et des conseils territoriaux, en plus de l’examen des programmes politiques et territoriaux relatifs à ces questions. 

>>Lire aussi: Hommage appuyé aux femmes à Brasilia lors d’un déjeuner diplomatique organisé par le Maroc

Dans une déclaration à la MAP, elle a indiqué que l’université se propose également de renforcer les capacités des jeunes des partis politiques au niveau de la région, dans la mesure où 15 jeunes bénéficieront de programmes de renforcement des capacités en matière de gouvernance et de participation politique.

Les travaux de cette manifestation de deux jours seront sanctionnés par l’élaboration d’un plan d’action proposant des réponses et des solutions dans différents domaines, dont la représentativité des femmes dans les postes de décisions, le fonctionnement des CPEC, la santé, le logement et l’enseignement. 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire