ban600
Voeux

Guinée Bissau : formation d’un nouveau gouvernement de 26 membres

Guinée Bissau : formation d’un nouveau gouvernement de 26 membres

Un gouvernement composé de 26 membres, dont 18 ministres et huit secrétaires d’Etat, a été formé mercredi soir en Guinée-Bissau, a-t-on indiqué de source officielle.

Dirigée par le Premier ministre, Aristides Gomes, qui cumule les fonctions de ministre de l’Economie et des Finances, la nouvelle équipe gouvernementale a pour principale mission d’organiser les élections législatives et de reprendre en mains la campagne de la noix de cajou qui bat de l’aile.

Dans ce gouvernement, officialisé par un décret du président José Mario Vaz, les deux principales forces politiques, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du cap-Vert (PAIGC) et le Parti de la rénovation sociale (PRS) occupent le plus grand nombre de postes et les autres sont occupés par d’autres personnalités dont des dirigeants de partis représentés au Parlement.

En raison des divergences enregistrées lors des négociations, le ministère de l’Intérieur revient au général Mutaro Djalo qui était jusqu’à présent directeur du service financier du ministère de l’Intérieur.

>>Lire aussi : Elections locales en Guinée: victoire du parti du président Alpha Condé

Eduardo Costa Sanha, considéré comme homme de confiance du président Vaz, est maintenu à son poste à la Défense.

Victor Pereira (Education), Nicolau dos Santos (Agriculture), Aristides Ocante da Silva (Combattants de la Liberté de la Patrie) et Maria Inacia Sanha (Santé) ont également été reconduits. 

L’entrée dans l’exécutif des dirigeants de trois autres partis ayant des sièges au Parlement, à savoir Agnelo Augusto Regalla, président de l’Union pour le changement (UM), Vicente Fernandes, président du Parti de la convergence démocratique (PCD), et Iaia Djalo, président du Parti de la nouvelle démocratie (PND), est la grande surprise de cette équipe gouvernementale selon les observateurs politiques.

Des députés dissidents du PAIGC ont également été nommés au gouvernement dont la formation devrait marquer la fin de la crise politique et institutionnelle qui durait depuis plus de deux ans en Guinée-Bissau. 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire