ban600

Un Hackathon international à Marrakech pour développer un deux-roues motorisé à zéro émission de CO2

Un Hackathon international à Marrakech pour développer un deux-roues motorisé à zéro émission de CO2

Près de 100 jeunes, en majorité des Marocains, se réunissent du 24 au 26 novembre, à Marrakech, avec comme objectif de développer un prototype d’un deux-roues motorisé à zéro émission de CO2 et utilisant une énergie propre (énergie électrique).

Réunis dans le cadre du « 1er Hackathon du deux-roues durable« , ces jeunes composés d’ingénieurs, de designers, d’entrepreneurs, de startups et de citoyens, tenteront de proposer des projets et des solutions concrètes autour de plusieurs défis, relatifs à la réduction des émissions de CO2 des deux roues motorisés verts, l’optimisation de l’infrastructure urbaine au service des deux roues motorisés verts, en plus de l’amélioration de la sécurité et la sûreté des motocyclistes.

Ouvert à tous, ce Hackathon a pour objectif de faire du transport de personnes et de marchandises à deux roues motorisés à Marrakech, un mode de mobilité durable. Ce hackathon, qui est une concrétisation d’une recommandation de la COP22, s’inscrit dans la vision de Marrakech-Safi de faire du transport à deux roues motorisé un transport 100% vert à l’horizon 2040.

A l’issue de ces deux journées, un jury récompensera cinq projets selon trois critères : degré d’innovation, rapidité d’implémentation, et degré d’impact. Les équipes projets bénéficieront de l’accompagnement et l’expertise de « Emerging Business Factory « , un incubateur privé leader de la région, pour prototyper et déployer leur projet.

Ce Hackathon se déroule dans le cadre du programme « Hack the City » (HTC), une initiative de « Emerging Business Foundation« , du Conseil régional de Marrakech-Safi et du Conseil de la ville de Marrakech, qui vise à développer l’utilisation de la technologie et du digital dans le développement urbain et la gouvernance des villes.

Dans une déclaration à la presse, le président de l’association « Emerging Business Foundation », Taoufik Aboudia, a souligné que la cité ocre souffre actuellement de la pollution (2ème ville la plus polluée au Maroc) à cause du grand nombre de motos à combustion, d’où l’importance de ce hackathon, qui vise à développer un deux-roues motorisé utilisant l’énergie propre et dont les composantes seront fabriquées (au moins à 40 %) à Marrakech grâce aux compétences locales.

Le président du Conseil de la ville de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, a pour sa part, noté que la ville de Marrakech s’est engagée résolument dans la voie de l’économie verte.

M. Belcaid a mis en relief l’importance de cette initiative qui cadre avec la vision du Conseil de la ville pour faire de la cité ocre une ville intelligente, verte et propre. A rappeler que le concept « hackathon » désigne initialement un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. C’est un processus créatif fréquemment utilisé notamment dans le domaine de l’innovation numérique.

L’association « Emerging Business Foundation » œuvre pour le développement d’un écosystème d’innovation au sein des quartiers industriels de la région Marrakech-Safi pour répondre aux nouvelles réalités et défis de l’innovation à l’échelle nationale et internationale. Elle agit comme un catalyseur pour favoriser la collaboration entre les acteurs du développement économique et les entreprises industrielles de la région autour de cinq composantes : innovation et entrepreneuriat, énergie et environnement, développement humain, infrastructure et communication.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire