ban600

Une initiative civile appelle à l’insertion des colonies de vacances dans les agendas des politiques publiques

Une initiative civile appelle à l’insertion des colonies de vacances dans les agendas des politiques publiques

 “L’initiative civile pour la promotion des colonies de vacances” a appelé à l’insertion des colonies de vacances et de leurs activités destinées aux enfants et aux jeunes dans l’agenda des politiques publiques, eu égard à leur importance en tant que secteur vital qui contribue à la formation des générations montantes, au même titre que l’école et les établissements similaires.

Lors d’une “rencontre de suivi” tenue récemment à Rabat, les membres de l’Initiative ont souligné l’importance de mettre en œuvre une stratégie nationale intégrée de colonies de vacances selon une vision claire jouissant de la participation de l’ensemble des secteurs gouvernementaux ayant trait à l’enfance et à la jeunesse, plutôt que de se restreindre au ministère de la Jeunesse et du Sport comme c’est le cas actuellement.

Les participants à l’Initiative ont appelé à combler de manière urgente le vide législatif et légal du secteur des colonies de vacances qui est toujours géré sur la base de décrets et d’arrêtés dont la majorité remonte aux années 1940 du siècle dernier, pointant du doigt la non-inclusion de ce sujet dans les stratégies nationales, notamment la Charte national d’éducation et de formation.

Ils ont proposé, à cet égard, l’élaboration d’un arsenal juridique et organique des colonies de vacances en conformité avec les dispositions de la Constitution 2011, des conventions et déclarations internationales relatives à l’enfance et à la jeunesse, tout en considérant ce secteur comme octroyant un service public et non pas comme un divertissement secondaire. En ce sens, les participants ont adopté un plan d’action contenant des priorités bien déterminées, notamment l’élaboration de dossiers exhaustifs sur les domaines de législation qui devront être soumis au département du chef du gouvernement en tant qu’entité responsable constitutionnellement de la coordination des politiques publiques, ainsi que l’institution législative, outre les instances de société civile et organisations internationales agissant dans le domaine des enfants, des jeunes et des services sociaux.

Par ailleurs, l’Initiative a salué l’ensemble des propositions et actions oeuvrant dans le sens de la promotion des colonies de vacances au Maroc, qu’il s’agisse d’établissements ou d’instances nationales de gouvernance ou d’organisation ou associations éducatives, faisant observer que l’Initiative n’est qu’une force de proposition qui ne remplace aucunement les parties officielles ou civiles.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire