ban600

IRCAM: Clôture de la 2-ème session de formation sur la langue et la culture amazighes au profit de journalistes et des chargés de communication

IRCAM: Clôture de la 2-ème session de formation sur la langue et la culture amazighes au profit de journalistes et des chargés de communication

La 2-ème session de formation sur la langue et la culture amazighes au profit de journalistes et des chargés de communication dans les établissements publics, a été clôturée vendredi à Rabat.

Initiée par l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), sous le thème « Presse et communication: des vecteurs de vulgarisation de l’Amazighe« , cette session de formation s’inscrit dans le cadre de l’attention accordée par l’Institut au rôle des médias et des organismes et services de communication, en matière de promotion de cette langue en tant que composante essentielle de la culture marocaine.

Le secrétaire général de l’IRCAM, El Houcine Moujahid a indiqué dans un mot de clôture que cette initiative vise à promouvoir la langue et la culture amazighes et à consolider leur positionnement à l’échelle nationale, soulignant que cette formation a pour objectif la mise en œuvre l’article 5 de la Constitution de 2011.

Cette formation constitue une adhésion de l’Institut dans la formation personnelle et institutionnelle des journalistes et chargés de communication, a-t-il dit, soulignant que l’IRCAM vise à travers cette initiative l’intégration de la langue amazighe dans les systèmes pédagogiques et des médias. L’IRCAM est doté de professeurs de renom qui ont assuré cette formation, a précisé le secrétaire général de l’Institut, notant que l’intégration de la langue amazighe dans le système des médias est un « chantier national« .

Cette formation a été axée sur la traduction et les règles de l’orthographe en amazighe avec la participation de chercheurs dans les domaines de l’histoire et la sociologie qui ont donné une idée sur la culture amazighe et sa grande diversité, a indiqué pour sa part Aïcha Bouhjar, chef du service communication de l’IRCAM, ajoutant que cette session a été l’occasion pour les chercheurs d’échanger sur l’histoire du Royaume et de la culture amazighe concernant l’écriture en Tifinaghe.

Mme Bouhjar a également souligné que cette formation a été l’occasion d’enseigner la méthodologie de travail, notamment dans les entretiens journalistiques dans différents domaines. La 2-ème session de formation, qui s’est tenue du 22 au 24 novembre, a porté sur des exposés sur « l’alphabet Tifinaghe« , « le dictionnaire amazighe » et « les manifestations du développement de la culture amazighe dans les secteurs pédagogique et des médias« , encadrés par des experts de différents centres de recherche de l’Institut.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire