ban600

Jack Lang rend hommage à SM le Roi pour son engagement en faveur du patrimoine mondial

Jack Lang rend hommage à SM le Roi pour son engagement en faveur du patrimoine mondial

M. Jack Lang, co-président du Fonds mondial pour la protection du patrimoine en péril (ALIPH), a rendu jeudi un hommage appuyé à SM le Roi Mohammed VI pour son engagement en faveur de la sauvegarde de ce bien commun de l’humanité.

“Le Maroc par son histoire, par son attachement au patrimoine, par l’œuvre accomplie par SM le Roi Mohammed VI pour la restauration du patrimoine historique au Maroc et dans d’autres pays, est un exemple pour nous tous”, a-t-il déclaré à la MAP en marge d’une réunion d’ALIPH à Genève.

Il a estimé que la présence marocaine au sein du Fonds revêt une dimension à la fois morale et intellectuelle mais aussi pratique. “Le Maroc met une contribution matérielle aussi au financement du Fonds. La présence du Royaume est une présence d’exception”, a souligné M. Lang, également directeur de l’Institut du Monde arabe (IMA) basé à Paris.

Le Maroc, a-t-il dit, est le seul pays d’Afrique au sein du conseil de cette institution dédiée à la préservation du patrimoine mondial qui subit une destruction aveugle dans les zones de conflit. “Pour nous, il s’agit d’une joie et un honneur que le Maroc représente finalement l’Afrique entière et la Méditerranée”, a ajouté M. Lang.

Dans une déclaration similaire, le président de la Fondation nationale des Musées du Maroc, Mehdi Qotbi, a indiqué que cette journée est marquée par une réunion générale d’ALIPH pour élire le comité directeur et discuter des priorités de cette institution.

Nommé par SM le Roi représentant du Royaume au sein de l’ALIPH, M. Qotbi s’est dit “très heureux” que SM le Roi soit parmi les grands défenseurs de la culture et du dialogue des cultures, notant que le fonds mondial “est une façon d’impliquer tous les peuples et tous les pays de cultures différentes à œuvrer pour sauvegarder ce qu’on a en commun”. 

Dans un contexte marqué par de multiples conflits à travers la planète, a-t-il poursuivi, “il est essentiel d’avoir un organisme comme celui-ci qui permet de protéger le patrimoine mondial et en même temps favoriser le dialogue interculturel qui me paraît important”. L’ALIPH est coprésidé par MM. Jack Lang et Mohamed Al-Mubarak, président de l’Autorité émiratie pour la Culture et le tourisme, représentant des Émirats Arabes Unis au sein du Fonds.

Cette institution, qui avait réuni pour la première fois son conseil d’administration début mai dernier à Genève où elle doit avoir son siège, rassemble des personnalités de renommée mondiale qui ont pour mission d’aider à protéger les sites culturels exposés aux risques de destruction en raison des conflits armés.

Créé sous la forme d’une fondation de droit suisse, le Fonds avait récolté des promesses de dons à hauteur de 77 millions de dollars le 20 mars lors d’une conférence au Louvre, à Paris, l’objectif étant de réunir 100 millions de dollars d’ici à 2019.

Outre les deux Etats fondateurs, la France et les Emirats Arabes Unis, les pays donateurs représentés au Conseil sont l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Luxembourg et le Maroc. La Chine et la Corée du Sud ont pour leur part publiquement exprimé leur soutien et leur volonté de contribuer financièrement au fonds lors de la conférence du Louvre.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire