ban600

La Jordanie souligne la responsabilité collective des pays arabes dans le soutien du Maroc pour réussir la COP22

La Jordanie souligne la responsabilité collective des pays arabes dans le soutien du Maroc pour réussir la COP22

  Le Royaume de Jordanie a souligné, dimanche, la responsabilité collective des Etats arabes d’apporter le soutien au Maroc pour assurer le succès de la Conférence internationale sur les changements climatiques (COP22), prévue en novembre prochain à Marrakech.

Intervenant lors d’un atelier organisé par le ministère jordanien de l’Environnement en partenariat avec l’Agence de coopération allemande pour préparer la Conférence, le ministre de l’Environnement, Yassine Khayyat, a relevé que cet évènement se tient dans un pays arabe, et donc il y a une responsabilité collective supplémentaire qui incombe aux pays arabes, dont la Jordanie pour apporter l’appui au Royaume du Maroc en vue de réaliser le succès des résultats de la COP22.

Le ministre a ajouté que cet atelier est le point de départ au niveau national de la participation de la Jordanie à cette Conférence, affirmant que son pays saisit toutes les opportunités qu’offre la Conférence et accorde un intérêt particulier aux questions prioritaires qu’elle soulève.

Et de poursuivre que l’Accord de Paris constitue un cadre de partenariat international dans ce domaine, et que la COP22 va jeter les fondements scientifiques et techniques pour l’opérationnalisation de l’Accord de Paris aux niveaux mondial et national.

Citant le ministre, l’Agence jordanienne de presse rapporte qu’une délégation jordanienne représentant plusieurs secteurs et spécialités vont prendre part aux séances de débats officielles et celles tenues en marge de la Conférence pour exposer l’expérience de la Jordanie dans le domaine de l’économie verte.

Le ministre a précisé dans ce sens que le département de l’Environnement va bientôt lancer le premier plan national de développement durable qui repose sur un programme d’investissement intégré dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, du transport, du tourisme, de l’agriculture et de gestion des déchets.

Les principes fondamentaux de ce plan, a-t-il expliqué, sont la promotion du développement économique, la flexibilité dans la gestion des défis environnementaux, la réduction des émissions des gaz à effet de serre, le développement social et la préservation des écosystèmes.

Les participants à cet atelier ont débattu des expériences réussies dans le domaine de lutte contre les changements climatiques et des initiatives visant à réaliser des avancées notables concernant le changement climatique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire