ban600

Journée internationale de la femme: Les ambassadrices accréditées au Royaume rendent un vibrant hommage à la femme marocaine

Journée internationale de la femme: Les ambassadrices accréditées au Royaume rendent un vibrant hommage à la femme marocaine

A l'occasion de la journée internationale de la femme, les ambassadrices des cinq continents accréditées au Maroc ont rendu, mardi à Rabat, un vibrant hommage à la femme marocaine en dressant le bilan des réalisations accomplies et des avancées enregistrées dans le domaine de l'autonomisation de la femme et de la lutte contre la violence et la discrimination à son égard. 

Habillées en caftan marocain et en mlehfa sahraouie, les 22 femmes chefs de missions diplomatiques ont pris part à cette cérémonie, organisée à l'initiative de la Fondation diplomatique, pour partager l'expérience de leurs pays en matière des droits et de condition de la femme et donner un message de soutien, de solidarité et d'espoir à la femme marocaine qui "poursuit son combat pour accéder pleinement à ses droits".

"En 2006, le nombre de femmes ambassadeurs accrédités au Maroc, qui ne dépassait pas les six, s'élève aujourd'hui à 22, ce qui témoigne de l'évolution que connait le Royaume au niveau du statut de la femme et de la confiance dont il jouit auprès des pays étrangers", a souligné le président exécutif de la Fondation diplomatique, Abdelati Habek, souhaitant que le corps diplomatique soit un jour paritaire au Maroc.

"Nous sommes réunis pour rendre hommage à toutes les femmes, quels que soient leurs statut et conditions, femmes au foyer, ouvrières, militaires, policières, pilotes de chasse ou d'avions de ligne, ministres, chefs de gouvernements ou chefs d'Etat", a-t-il indiqué, ajoutant que ces femmes, qui ont pu s'imposer dans leurs secteurs, ont souvent un double travail, leur emploi et leur foyer.

De son côté, la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'égalité et du développement social, Bassima Hakkaoui, a relevé que le Maroc accorde une importance particulière aux droits de l'Homme en général et aux droits de la femme en particulier, passant en revue les efforts déployés par le Royaume en la matière et les réformes adoptées, notamment la loi relative aux violences faites aux femmes, qui a permis le renforcement de l'arsenal juridique national, l’institutionnalisation des mécanismes de protection et de prévention et l'élargissement de la sensibilisation et la conscientisation autour du phénomène de la violence à l’égard des femmes.

>>Lire aussi : Mme El Moutawakil plaide à Marrakech pour le renforcement de la place de la femme africaine dans le football féminin

Après avoir mis en avant le rôle de la coopération internationale dans l'amélioration de la situation de la femme, elle a plaidé pour continuer le combat contre toutes les formes d'inégalités et de violence pour garantir les droits des femmes et assurer leur dignité. Pour sa part, l'ambassadeur de Bulgarie au Maroc, Boriana Siméonova, a souligné que le Maroc est un pays riche et fier de ses femmes qui ont réussi leur carrière en politique, en affaires, dans les milieux scientifiques et dans tous les champs d'activités de la société civile. Au Maroc, la femme occupe aujourd’hui de hautes fonctions et sa présence et contribution sont nettement visibles, s'est-elle félicitée, saluant les efforts de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la protection des droits de la femme marocaine.

L'ambassadeur d'Ethiopie au Maroc, Yeshi Tamrat, a affirmé, a son tour, que depuis l'intronisation de SM le Roi Mohammed VI les femmes marocaines ont acquis une indépendance et ont réussi à obtenir une citoyenneté à part entière, ajoutant que depuis lors la situation de la femme au Maroc a connu des progrès importants et de nombreux acquis ont été réalisés aux niveaux constitutionnel, législatif, politique et juridique qui font du Royaume un des modèles du continent africain.

"Nous sommes témoins de la participation remarquable de la femme marocaine sur les scènes politique et institutionnelle nationales, ainsi que dans tous les domaines d'activités et à tous les niveaux de responsabilités, y compris dans les métiers considérés de longue date comme étant l'apanage des hommes", a-t-elle fait remarquer. Quant à l'ambassadeur d'Australie, Berenice Owen Jones, elle a estimé que l'adoption de la loi contre les violences faites aux femmes constitue un pas important pour faire avancer ce combat national, mais aussi universel, qui consiste en l'amélioration de la condition de la femme et son intégration pleine et entière dans le développement de son pays, que ce soit au Maroc ou ailleurs.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire