ban600

Journée nationale du détenu : avancées salutaires en matière de réinsertion

Journée nationale du détenu : avancées salutaires en matière de réinsertion

 A l’occasion de la Journée nationale du détenu, une cérémonie a été organisée, jeudi à Rabat, en faveur des institutions pénitentiaires qui se sont distinguées par leurs prestations sociales envers les détenus, ainsi qu’aux détenus qui se sont distingués dans les différents concours religieux, artistiques et sportifs, au titre de l’année 2016.

De ce fait, un prix de distinction et un hommage ont été rendus aux fonctionnaires de la prison locale de Tanger au théâtre Mohammed V. La cérémonie a été émaillée de spectacles de danse, de chant et de poésie animés par des détenus.

Selon le délégué général de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion, Mohamed Salah Tamek, cette soirée  s’inscrit dans la consolidation de la communication et l’interaction positive entre l’opinion publique et les internés, aussi dans la valorisation des efforts consentis par tous les partenaires afin de porter l’institution pénitentiaire de son espace de préparation des internés à leur réinsertion.

Par ailleurs, le délégué a précisé que de considérables avancées ont été réalisées en la matière grâce à la sollicitude royale dont SM le Roi Mohammed VI entoure les détenus, aux visites répétées du Souverain aux établissements pénitentiaires pour s’enquérir des conditions de séjour des détenus et à l’inauguration par SM le Roi de centres de formation et de réforme en leur faveur

« A travers la création de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et la présidence Royale effective de son conseil d’administration, SM le Roi réaffirme Sa haute sollicitude envers cette catégorie », a poursuivi le responsable, en relevant que son département a adopté une nouvelle stratégie plaçant la formation, l’enseignement et la réforme au cœur de la préparation des détenus à la réinsertion.

 Pour l’année scolaire 2015-2016, près de 18.000 détenus ont bénéficié de programmes d’enseignement, d’alphabétisation et de formation professionnelle, a-t-il ajouté. Près de 37.000 détenus ont bénéficié d’activités culturelles, sportives et religieuses durant l’année 2016, incluant les détenus mineurs et femmes.

De son côté, le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami, a déclaré que cette journée est une ‘’ journée de partage de la créativité des détenus avec l’ensemble de la société et de soutien à l’approche des droits de l’Homme qui cherche à défendre les détenus, à œuvrer à leur réinsertion et à mettre en œuvre des programmes d’avenir mettant en lumière leurs créations ». Il a aussi salué les projets entrepris par l’administration pénitentiaire en considérant un partenariat stratégique entre le CNDH et cette dernière en matière de politique de réinsertion et de communication avec le monde extérieur.

Le coordinateur de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Azzedine Belmahi a, pour sa part, souligné la coopération positive entre la Fondation et l’Administration pénitentiaire, principalement dans le domaine culturel en déclarant qu’elle représente « l’un des fondements du programme intégré portant sur la formation et l’éducation en vue de préparer les détenus à une réinsertion effective au sein de la société ».

 

OULKHIR Chaouki

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire