ban600

La justice suisse enquête sur une affaire d’armement en lien avec la Russie

La justice suisse enquête sur une affaire d’armement en lien avec la Russie

Le parquet suisse a ordonné une perquisition jeudi chez l'entreprise publique d'armement RUAG, dans une affaire relative à des accords passés avec la Russie, a-t-on indiqué de source judiciaire.

L'enquête a été ouverte à la suite d'une plainte de ce groupe public contre un de ses responsables qui aurait vendu des armes à la Russie pour son propre compte. "Des perquisitions ont été menées et différents documents et stockages de données ont été saisis", a précisé le Ministère public, précisant qu'il s'agit d'une enquête pour "violation de la loi sur le matériel de guerre" concernant des livraisons d'armes à la Russie.

>>Lire aussi : Moscou souhaite participer à l’enquête sur l’empoisonnement d’un ex-espion russe au Royaume-Uni

L'entreprise étatique, informée par un lanceur d'alerte, a d'abord enquêté à l’interne avant de déposer plainte, selon les médias. Deux personnes, un cadre de la division des munitions du groupe et le responsable pour la Russie d'une banque helvétique, sont soupçonnées d’avoir monté pour leur propre compte des affaires d’armement avec Moscou depuis des années.

Des soupçons de corruption planent sur des contrats signés avec la Russie, portant sur des équipements techniques et des armes pour le service russe de sécurité FSO. RUAG, un des principaux fournisseurs d’équipements militaires, est détenu à 100% par l'Etat suisse. Il fabrique des armes et des munitions et est également présent dans le domaine de l'espace.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire