ban600

L’aspect technologique contribue à l’amélioration de la qualité de l’offre éducative

L’aspect technologique contribue à l’amélioration de la qualité de l’offre éducative

Les participants à une rencontre, organisée vendredi à Rabat, pour le lancement du soutien pédagogique au profit des élèves des lycées qualifiants de la région de Rabat-Salé-Kénitra, ont souligné que l'aspect technologique contribue à l'amélioration de la qualité de l'offre éducative.

Les participants dans cette rencontre de sensibilisation, organisée par l'Académie régionale de l'éducation et de formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, en partenariat avec la Fondation Tamkine pour l'excellence et la créativité, ont affirmé que l'intégration de la technologie informatique est à même d'établir une éducation attrayante et de qualité, d'autant plus que les personnes concernées sont des jeunes qui ont une connaissance et maitrise parfaites des outils numériques et informatiques.

Ils ont estimé que l'utilisation de la technologie permettra de dispenser des cours de soutien à distance au profit des élèves, dans le cadre d'une nouvelle approche visant la démocratisation du soutien scolaire au profit d'une large catégorie d'élèves.

Intervenant à cette occasion, le directeur de l'AREF de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour a indiqué que "le soutien pédagogique est l'un des mécanismes efficaces pour améliorer le rendement éducatif en générale et pour surmonter les obstacles qui entravent l'apprentissage normal des élèves, en particulier", soulignant que le soutien pédagogique permet d'approfondir leurs connaissances et la préservation de leurs acquis.

Il a ajouté que l'éducation à distance est un outil moderne qui repose sur la justice pour garantir l'égalité des chances, et qu'il est important de proposer une offre éducative de qualité en mobilisant des professeurs qualifiés favorisant ainsi le soutien scolaire à distance au profit d'une large catégorie d’élèves, essentiellement ceux concernés par l'examen du baccalauréat.

>>Lire aussi: L’amélioration du système d’éducation primaire passe impérativement par l’intégration de l’approche de « redevabilité sociale »

Pour sa part, le président de la Fondation Tamkine pour l'excellence et la créativité, Abdelilah Kadili a indiqué que le partenariat liant la fondation et l'AREF de Rabat-Salé-Kenitra vise à promouvoir l'utilisation de la technologie dans les établissements d'enseignement, afin d'améliorer le système d'enseignement, notant que la mise en œuvre de cette plateforme a un impact positif étant donné les résultats obtenus par l'Académie durant l'année scolaire précédente.

L'utilisation ciblée et rationnelle des techniques de communication permettra la réalisation des objectifs réglementés par l'accord de partenariat entre les deux institutions, a-t-il noté, soulignant qu’il sera procédé à la création de plusieurs "classes Tamkine", soit directement ou par le biais de partenariats tels que ceux signés avec l'Indh.

A noter que la Fondation Tamkine a signé plusieurs conventions de partenariats avec les académies régionales, axées sur l’encadrement, l'orientation et le soutien au profit des élèves, notamment ceux issus de catégories vulnérables. Ce programme de soutien scolaire à distance envisage d’aider les élèves en 2-ème année du baccalauréat (Sciences de la vie et de la terre et sciences physiques et mathématiques), à améliorer leur niveau d’étude et leur rendement au niveau des langues, mathématiques, sciences de la vie et de la terre et les sciences physiques.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme de l’enseignement 2015-2030, et des projets intégrés dans son volet relatif à l’amélioration de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire