ban600

L’aéroport de Rabat-Salé décroche le « Certificat d’aérodrome » de l’OACI

L’aéroport de Rabat-Salé décroche le « Certificat d’aérodrome » de l’OACI

La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a remis, vendredi, le « Certificat d’aérodrome » de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI) à la direction de l’aéroport Rabat-Salé, lors d’une cérémonie présidée par le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat, et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid.

Ce certificat, qui atteste de la conformité des processus de gestion de l’aéroport afférents à la sécurité des infrastructures avec les exigences, les techniques et les standards réglementaires de l’OACI, a été délivré au terme d’un audit minutieux conduit par la DGAC au niveau de l’aéroport Rabat-Salé, en coordination avec l’Office national des aéroports et ses partenaires, couvrant l’ensemble des infrastructures, des équipements et des services aéroportuaires nécessaires à la circulation des aéronefs, y compris les services de sauvetage et de lutte contre l’incendie des aéronefs (SLIA), ainsi que les conditions d’homologation des pistes.

Intervenant à cette occasion, M. Sajid a souligné que le Maroc figure parmi les pays africains les plus performants dans le domaine de l’aéronautique, ce qui permet à cette activité d’aviation de se développer de façon très positive.

« Nous avons développé toutes les infrastructures en terme de sécurité aérienne, et nous disposons d’un secteur qui se développe sur les plans réglementaire et de sécurité, ce qui permet de donner de la crédibilité à notre pays en terme d’aviation civile, à nos institutions, nos opérateurs et nos compagnies aériennes », a-t-il dit.

M. Sajid a également relevé que ce certificat de conformité a été délivré à l’aéroport Rabat-Salé, 2ème aéroport certifié après celui d’Agadir-Al Massira, grâce à la consolidation des efforts des personnes œuvrant dans ce domaine et leurs compétences permettant ainsi au Maroc d’être conforme aux exigences qu’imposent l’OACI et de hisser le secteur de l’aviation civile au niveau des exigences internationales.

De son côté, le directeur général de l’Office national des Aéroports (ONDA), Zouhair Mohamed EL Aoufir a indiqué que ce certificat a été délivré à l’aéroport Rabat-Salé, au terme d’un audit rigoureux et pointu.

« Nous avons obtenu au niveau de l’aéroport de Rabat-Salé, la certification OACI de la conformité par rapport aux normes des aérodromes, qui est une conformité aux exigences nationales et internationales à travers la réglementation de l’OACI », a-t-il précisé, notant que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un grand programme de l’ONDA qui englobe tous les aéroports nationaux.

« Ce programme, qui existe depuis une dizaine d’années et qui a été renforcé et rendu extrêmement pointu et rigoureux depuis 3 ans, a permis d’atteindre les résultats escomptés », a souligné M. El Oufir, faisant savoir qu’il s’agit d’un engagement majeur en terme d’investissement tant en équipement et en finances qu’en terme de capital humain.

Situé à 8 km de la ville, avec une capacité aéroportuaire de 1,5 MPAX par an, l’aéroport de Rabat-Salé est connecté à 12 aéroports en Europe en addition d’un aéroport au Moyen-Orient.

Le parking avions de cet aéroport s’étend sur 170.000 m2 et peut contenir 3 gros porteurs, 10 moyens courriers, 27 pour l’aviation générale, 4 postes avions légers et deux hélicoptères.

En 2016, l’aéroport a enregistré le passage de 873.169 passagers et 6.373 mouvements d’avions, tandis qu’au premier semestre de 2017, le trafic des passagers a atteint 436.766 voyageurs et 3.364 mouvements d’avions.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire