ban600

L’Allemagne a perdu la trace de 30.000 demandeurs d’asile

L’Allemagne a perdu la trace de 30.000 demandeurs d’asile

Les autorités allemandes ont perdu la trace de 30.000 demandeurs d’asile déboutés, rapporte jeudi le quotidien Bild, un dossier embarrassant alors que la chancelière Angela Merkel tente de former une nouvelle coalition gouvernementale.

Ces migrants auraient dû être expulsés du territoire en décembre 2016 mais personne n’a pu vérifier si cela avait été fait car « ils avaient déjà quitté ou disparu sans en informer les autorités compétentes« , révèle Bild, citant un porte-parole du ministère de l’Intérieur. Les conservateurs de la CDU doivent trouver un terrain d’entente avec le Parti libéral démocrate (FDP) et les Verts afin de former une coalition. L’immigration semble être la question la plus épineuse des négociations.

Dans le camp d’Angela Merkel, de nombreux conservateurs reprochent à la chancelière d’être responsable du revers électoral aux législatives du 23 septembre en raison de sa politique libérale lors de la crise des réfugiés en 2015 et 2016. D’après l’office fédéral de la statistique, le nombre de demandeurs d’asile a doublé depuis 2014 pour atteindre 1,6 million à la fin de l’année 2016, soit une hausse de 113% en deux ans. Cela représente 16% de la population étrangère du pays.Environ 158.000 migrants ont été déboutés de leur demande d’asile, précise l’office.

En Allemagne, la chancelière a changé de cap sur sa politique migratoire. Les conservateurs de la CDU se sont entendus avec la CSU, leur alliée bavaroise, pour limiter à 200.000 le nombre de réfugiés accueillis chaque année. « Nous devons savoir qui entre dans notre pays et qui en sort« , a déclaré le ministre de l’Intérieur de Bavière, Joachim Herrmann, connu pour sa ligne dure envers les migrants.

 Reuters

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire