ban600

L’ambassadeur du Maroc au Liban met en avant l’importance des réformes constitutionnelles entreprises par le Royaume

L’ambassadeur du Maroc au Liban met en avant l’importance des réformes constitutionnelles entreprises par le Royaume

Lors d’une conférence à l’Université arabe de Beyrouth, axée sur « Les transitions au Maroc entre le constant et le variable », le diplomate a expliqué que le Royaume a connu une série de réformes régulières et que SM le Roi Mohammed VI a donné une forte impulsion au processus de réformes.

M. Grine a, à cette occasion, passé en revue les principales réformes entreprises par le Maroc avant l’adoption de la nouvelle Constitution de 2011, citant en particulier la constitution du gouvernement d’alternance, le règlement du dossier des Droits de l’homme, le renforcement du processus démocratique et la mise en place de l’Instance Equité et Réconciliation (IER).

Et de rappeler que les grandes réformes contenues dans la nouvelle constitution s’inscrivaient dans le contexte du processus de réformes et de la consolidation de la démocratie au Maroc sous l’impulsion de SM le Roi, soulignant que l’élaboration de la Constitution de 2011 a été marquée par une large participation des différentes forces actives dans le Royaume.

Le diplomate a, également, abordé les principaux amendements apportés par la Constitution de 2011, citant notamment la consécration de la séparation des pouvoirs, la consolidation de l’identité marocaine, le renforcement du rôle du Parlement aussi bien en matière de législation que de contrôle, outre le renforcement de la représentativité des femmes et des jeunes à la Chambre des représentants.

M. Grine a aussi cité la réforme du système judiciaire, la lutte contre toutes les formes de discrimination, l’adhésion au processus de la régionalisation avancée et la création de la Cour constitutionnelle.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire