ban600

L’ANAPEC entend ouvrir au moins une agence au niveau de chaque université

L’ANAPEC entend ouvrir au moins une agence au niveau de chaque université

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) entend ouvrir au moins une agence dans chaque université selon une approche participative, soit 12 agences prévues à l’horizon 2020, a indiqué, mercredi à Marrakech, le Directeur général de l’ANAPEC, Anas Doukkali.

Intervenant à l’ouverture de la Semaine de l’emploi de l’étudiant organisée à l’initiative de l’ANAPEC sous le thème “l’entreprenariat, levier pour la promotion de l’emploi “, M. Doukkali a relevé que l’ANAPEC aspire à mettre en place plusieurs mesures dans la région Marrakech-Safi en partenariat avec les collectivités territoriales pour améliorer l’employabilité des jeunes non diplômés, soutenir l’emploi du tissu associatif et accompagner les porteurs de projets.

Il a, en outre, fait savoir que cet établissement public d’emploi a intégré en 2016 près de 75.613 chercheurs d’emploi, dont 12.924 lauréats des établissements d’enseignement supérieur, et 6.083 chercheurs d’emploi pour la seule région de Marrakech-Safi, outre l’amélioration de l’employabilité de 16.542 bénéficiaires, dont 34 pc sont des lauréats de l’enseignement supérieur à travers les programmes de formation notamment “Taahil”.

M. Doukkali a indiqué que l’édition 2017 de la Semaine de l’emploi de l’étudiant se caractérise par la visite de plus de 300 établissements de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle afin de permettre aux étudiants de prendre connaissance des opportunités qu’offre le marché de travail à même d’améliorer leurs méthodes de recherches d’emploi.

Le vice-président de l’université Cadi Ayyad de Marrakech, Belaid Bougadir, a souligné, pour sa part, que les établissements d’enseignement supérieur sont appelés à s’adapter aux mutations socioéconomiques que connait la région et former des compétences qui répondent aux besoins du marché d’emploi.

“L’ingénierie des formations adaptées aux besoins et attentes du monde socioéconomique est tributaire de l’implication de tous les acteurs de la région afin d’ouvrir de larges horizons devant les lauréats, a-t-il ajouté.

De son côté, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), section Marrakech-Safi, Adel Bouhajja, a appelé à réfléchir à créer un fonds de soutien et de qualification des ressources humaines dans la région afin de valoriser les compétences et faciliter leur intégration au marché d’emploi.

Cet événement qui a réuni des acteurs de la promotion de l’emploi a été une occasion idoine pour discuter de l’importance et des mécanismes de l’observation du marché de travail dans la région et de l’utilité de mettre en place un écosystème entrepreneurial pour la promotion de la jeune entreprise.

La Semaine de l’emploi pour l’étudiant constitue une opportunité pour l’ANAPEC pour se rapprocher des futurs chercheurs d’emploi dans l’objectif de prendre connaissance de leurs attentes et leur faire découvrir l’ensemble des services et prestations qui leur sont offerts par l’Agence.

La thématique choisie cette année vise à sensibiliser les étudiants quant à l’importance de l’entrepreneuriat à travers des ateliers spécialisés et des séances d’information.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire