ban600

L’Autriche et le Maroc partagent les mêmes valeurs fondamentales de paix et de stabilité et sont confrontés aux mêmes menaces

L’Autriche et le Maroc partagent les mêmes valeurs fondamentales de paix et de stabilité et sont confrontés aux mêmes menaces

L’Autriche et le Maroc partagent les mêmes valeurs fondamentales de paix et de stabilité et sont confrontés aux mêmes menaces, en particulier dans le domaine sécuritaire, a souligné, mardi soir à Rabat, le ministre autrichien de la Justice, Wolfgang Brandstetter, en visite de travail dans le Royaume.

S’exprimant lors d’un point de presse, M. Brandstetter a indiqué que l’Autriche et le Maroc font face aux mêmes menaces, à savoir la radicalisation et le terrorisme, notant que les deux pays sont tenues de travailler conjointement et de conjuguer leurs efforts pour y faire face. Il a, dans ce sens, émis le souhait de bénéficier des programmes de dé-radicalisation adoptés par le Maroc au sein des établissements pénitentiaires, en vue d’échanger les meilleurs pratiques et de s’enquérir de l’expérience marocaine en la matière.

Le ministre autrichien a, par la même, salué l’ampleur et la portée des réformes engagées par le Maroc, faisant savoir que sa visite à un établissement pénitentiaire lui a permis de constater le respect total des normes de la convention européenne des droits de l’Homme.

Après avoir rappelé que son pays soutient les réformes menées au Maroc, M. Brandstetter a affirmé que le Royaume demeure un partenaire principal de l’Autriche et de l’Union Européenne (UE) dans les domaines des droits de l’Homme, des valeurs démocratiques et d’établissement de l’Etat de droit.

Dans ce sillage, le ministre autrichien a exprimé la volonté d’engager une coopération dans le domaine judiciaire, rappelant que les deux parties ont signé une déclaration conjointe en vertu de laquelle elles s’engagent à élaborer des conventions bilatérales relatives à la coopération et l’administration judiciaire.

Le Maroc dispose d’un statut particulier au sein de l’Union Européenne (UE) et il est un partenaire « extrêmement important » à l’échelle européenne, a-t-il rappelé, soulignant la nécessité de conjuguer les efforts entre les deux pays pour faire face aux multiples défis posés.

Pour sa part, le ministre de la justice, Mohamed Aujjar a indiqué que la visite du responsable autrichien au Maroc constitue une occasion idoine pour mettre en avant le bilan de la coopération judiciaire bilatérale, dans la perspective de la développer pour s’étendre à d’autres aspects susceptibles de servir les intérêts communs.

Il a, ainsi, mis en avant les différentes réformes entreprises récemment par le Royaume, notamment en matière d’indépendance du parquet général, qui constitue un pilier fondamental dans le cadre de la consolidation de l’indépendance du Pouvoir judiciaire énoncée par la Constitution.

Il a, également, noté que son département souhaite bénéficier de l’expérience et de l’expertise autrichienne dans le domaine judiciaire, à travers des échanges de magistrats, de procureurs et de responsables de l’Administration judiciaire, en vue de de renforcer la coopération bilatérale dans ce domaine, faisant remarquer que cette visite revêt une importance particulière, vu que l’Autriche présidera l’année prochaine l’UE, ce qui permettra au Maroc de consacrer sa position distinguée au sein de ce groupement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire