ban600

Le don de sang pendant le Ramadan : une action qui rallie noblesse et récompense divine

Le don de sang pendant le Ramadan : une action qui rallie noblesse et récompense divine

 Le don de sang, cette action hautement charitable qui permet de sauver des vie humaines, se multiplie de plus en plus à l'instar de toutes les actions solidaires pour lesquelles les Marocains et tous les musulmans se mobilisent pendant le Ramadan, en quête de gestes à même de leur permettre de rallier la noblesse de l'action à la récompense divine tant souhaitée durant ce mois sacré.

Ainsi la campagne de don de sang, organisée à l'occasion du Ramadan sous le signe "Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les Hommes", connaît, comme chaque année, une grande affluence de personnes soucieux d'alimenter les banques du sang par les quantités nécessaires de sang et consolider cette culture humaine.

Avec le lancement, début Ramadan, de cette initiative qui se déroule pour la sixième fois consécutive dans les mosquées relevant de plusieurs villes, le Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH) ambitionne atteindre l'autosuffisance sanguine pendant le mois sacré de Ramadan, enregistrer 100% des dons volontaires et obtenir 25.000 unités de sang total et 13.000 poches de sang total dans les mosquées, outre la sensibilisation à la nécessité et aux avantages de la pratique régulière de don de sang.

Approchée par la MAP dans le cadre de cette campagne dans une mosquée au quartier Chmaou à Salé, Mme Fouzia, une femme au foyer âgée de 43 ans, a exprimé sa fièreté de participer à cette action noble pendant ce mois sacré, faisant savoir qu'elle fait don de son sang de manière régulière, surtout pendant le mois sacré, vu les bienfaits de cette opération pour la santé mais aussi pour contribuer à sauver des vies humaines .

De son côté, Yassir (20 ans), considère que le don de sang est une action charitable qui appelle à une récompense divine, se disant que lui aussi pourrait en avoir besoin un jour.

Mohamed, 43 ans, confie que c'est la quatrième fois qu'il fait don de son sang, soulignant qu'il s'agit d'un geste bénéfique pour la santé et contribue à sauver la vie de ceux qui en ont besoin".

"Les gens, encouragés par l'ambiance de ce mois sacré, se mobilisent pour donner leur sang", a noté Boukzoul Aziza, responsable au CNTSH, qui a appelé les citoyens à s'impliquer davantage dans ce processus pour combler le déficit enregistré auparavant.

>>Lire aussi : Don d’organes, don de vie : Entre la générosité et la réticence des Marocains

La responsable a ainsi indiqué que toute personne (homme ou femme) âgée de 18 à 60 ans, peut faire don de son sang, après approbation d’un médecin compétent, précisant que l’homme est éligible à donner du sang jusqu’à 4 fois par an, alors que la femme pourrait en donner 3 fois.

Elle a également fait savoir que chaque unité, contenant 450 ml de sang, est soumise à une analyse bénéfique aussi bien au donneur qu’au bénéficiaire.

Les bienfaits du don de sang sont multiples, il permet ainsi d’améliorer la circulation sanguine, baisser le taux de ferritine dans le sang, réduire les risques de maladies cardiaques et de blocage des artères, traiter les saignements, en particulier les saignements du nez, traiter les migraines et soulager la douleur, régénérer la moelle osseuse permettant de transporter plus d'oxygène vers les principaux organes du corps, notamment le cerveau qui contribue à l’amélioration de la concentration, l'activité et la vitalité.

Cette campagne est organisée par le ministère de la santé et le ministère des habous et des affaires islamiques, en collaboration avec plusieurs autres institutions notamment le Conseil supérieur de l'éducation de la formation et de la recherche scientifique, les délégations des affaires islamiques et la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales des préposés religieux.

Ce projet, mis en œuvre conformément aux dispositions de l'accord de partenariat conclu en juin 2011 entre la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales des préposés religieux et le CNTSH, incitant les citoyens à donner leur sang pendant le mois sacré du Ramadan, notant que cette saison connaît une baisse du nombre de donneurs, étant donné que pendant le jeune, la quantité de sang du corps humain est en baisse surtout durant la saison estivale.

Au programme de ce mois sacré figure une série d'activités initiées par des médecins spécialisés dans le don de sang, dans plusieurs mosquées du Royaume, autour de l'importance du don de sang afin de changer certaines idées fausses concernant cette action.

Le don de sang est un symbole de solidarité nationale qui incarne l'esprit de citoyenneté, une manifestation de la fraternité et un engagement pour la participation active au développement communautaire.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire