ban600
Voeux

Le Maroc est une source d’inspiration en matière agricole

Le Maroc est une source d’inspiration en matière agricole

Le Royaume du Maroc qui dispose d’un véritable savoir-faire dans le domaine agricole est une source d’inspiration pour le Gabon, a affirmé, jeudi à Libreville, le ministre gabonais de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou. 

Le Maroc dispose d’un véritable savoir-faire en matière agricole en particulier dans la filière oléagineuse où le peuple marocain excelle, a déclaré à la MAP le ministre gabonais de l’agriculture, en marge de la 14ème réunion de la plateforme de partenariat du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA). 

« Il y a un véritable savoir-faire et de technologie à transférer au Gabon pour développer cette filière afin de pouvoir produire de l’huile d’avocat, d’atanga, de coco et de noisette qui peuvent être développés grâce au produit forestier non ligneux », a-t-il dit, mettant en avant la proximité entre les deux pays et les liens d’amitié et de fraternité liant les Chefs d’Etat des deux pays. 

Et d’ajouter qu’une délégation du Gabon est présente à la 13ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), notant que l’idée est d’avoir des retombées de cette proximité. 

Il y a des programmes importants entre le Maroc et le Gabon dans le domaine de la formation professionnelle en général, notant que le Centre de formation professionnelle de logistique et de transport de Libreville, initié sous l’impulsion du leadership de SM le Roi Mohammed VI sera inauguré prochainement. 

Dans la même veine, il a souligné qu’il se rendra prochainement au Maroc pour promouvoir davantage le partenariat entre les deux pays et finaliser un projet de collaboration bilatéral pour la construction au Gabon d’un laboratoire national d’analyse microbiologique. 

Evoquant la 14ème réunion de la plateforme de partenariat du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA), le ministre gabonais a souligné que l’enjeu de cette rencontre est la prise de conscience de l’impératif d’avoir des programmes de développement agricole structurés d’autant plus que ce secteur est très inclusif et permet l’accès à l’emploi à la population jeune et féminine donc la lutte contre la précarité et la pauvreté de ces couches de la population. 

S’agissant du Gabon, le ministre a souligné que son pays a connu « un réveil agricole après le lancement par le président Ali Bongo Ondimba du programme graine », expliquant que ce programme vise à atteindre l’autosuffisance alimentaire et la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population. 

Et de poursuivre que la stratégie consiste à consolider ce programme à travers le renforcement du processus de stockage et de transformation des produits et la mise en place d’infrastructures routières pour désenclaver les producteurs et faciliter la commercialisation des produits. 

Les travaux de la 14ème réunion de la plateforme de partenariat du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA), qui se poursuivent vendredi à Libreville vise à harmoniser les politiques agricoles des pays africains agricoles qui sont issues des recommandations du Sommet des Chefs d’Etats et de gouvernements, tenu en Janvier 2017 à Addis-Abeba et marqué par la présentation aux dirigeants africains du bilan de la mise en œuvre de ces politiques.

>> Lire aussi : SIAM 2018 : Les corridors logistiques, une nécessité pour des produits marocains plus compétitifs sur les marchés mondiaux

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire