ban600
Voeux

Les parlementaires marocains et espagnols appelés à œuvrer pour un modèle renouvelé de coopération orienté vers l’avenir

Les parlementaires marocains et espagnols appelés à œuvrer pour un modèle renouvelé de coopération orienté vers l’avenir

Les parlementaires marocains et espagnols sont appelés à œuvrer pour un modèle renouvelé de coopération, orienté vers l’avenir commun, a souligné, jeudi à Madrid, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, ajoutant qu’il s’agit d’un « choix politique stratégique » à consacrer.

S’exprimant lors de l’ouverture de la 4ème session du Forum parlementaire Maroc-Espagne, M. El Malki a relevé que les moments vécus par le Maroc et l’Espagne durant certaines périodes de leur histoire ont démontré que les deux pays ont toujours été solidaires. Il a précisé, dans ce sens, que le Maroc a soutenu et soutient l’intégrité territoriale de l’Espagne face au défi indépendantiste, ajoutant que Madrid a toujours soutenu les positions du Royaume vis-à-vis de l’Union européenne.

M. El Malki a fait observer que ce forum constitue incontestablement l’un des mécanismes de dialogue institutionnel contribuant à la consolidation des relations excellentes entre le Maroc et l’Espagne, ainsi qu’à l’ouverture de nouvelles perspectives de la coopération bilatérale. Ces relations fondées sur un héritage culturel et civilisationnel commun riche, a-t-il dit, ne peuvent avoir que de bonnes perspectives et être un pilier de stabilité, si les élites des deux pays, dont les parlementaires, les gouvernements, les acteurs économiques, les intellectuels et faiseurs d’opinions savent discuter au sujet des problématiques pouvant exister et qui doivent être gérées avec la sagesse requise.

>>Lire aussi : Les parlementaires marocains et espagnols appelés à œuvrer pour un modèle renouvelé de coopération orienté vers l’avenir

Il s’est dit convaincu que les deux Royaumes disposent des compétences requises à même de promouvoir cette orientation commune et cette concordance des vues en matière de relations internationales et de traitement des problématiques auxquelles le monde doit faire face.

Il a relevé que la quatrième session de ce forum se penche sur des questions et des défis communs dans le domaine, entre autres, sécuritaire, les deux pays ayant été la cible du terrorisme et font face, avec la même rigueur et détermination, aux dangers du séparatisme, considéré comme un grand défi stratégique dont les ambitions ne se limitent pas à une seule entité étatique.

M. El Malki a relevé que les deux pays oeuvrent, en outre, à consolider la régionalisation et la décentralisation pour la consolidation de la démocratie de proximité et la participation politique.

Il a fait observer que le forum s’attarde en outre sur la coopération économique entre les deux pays dans sa relation avec le développement durable dans la région euro-méditerranéenne, rappelant que l’Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc et le troisième investisseur dans le Royaume.

M. El Malki a appelé, dans ce contexte, à titrer profit des opportunités offertes par le Maroc et des perspectives ouvertes par l’orientation africaine du Royaume, ajoutant que les deux pays disposent des compétences nécessaires à même de développer davantage leurs échanges commerciaux.

Il a ajouté que le Forum se penche aussi sur la question migratoire, un défi partagé par les deux pays, rappelant le coût social et économique important de cette situation.

Les travaux de la 4ème session du Forum parlementaire Maroc-Espagne se tiennent jeudi et vendredi à Madrid avec la participation d’une importante délégation marocaine conduite par le président de la Chambre des représentants et le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach.

La délégation parlementaire espagnole à ce forum est conduite par le président du Sénat (Chambre haute), Pio Garcia-Escudero, et la présidente du Congrès des députés (Chambre basse), Ana Pastor.

Cette nouvelle édition de ce forum traduit la volonté commune des parlements marocain et espagnol de renforcer leur coopération, dialogue et concertation sur plusieurs questions d’intérêt commun, dans les domaines notamment politique, économique, social et culturel.

Le premier forum parlementaire maroco-espagnol s’était tenu en septembre 2012 à Rabat, le deuxième en septembre 2013 à Madrid, alors que le troisième a été organisé en janvier 2015 à Rabat.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire