ban600

L’expérience marocaine en matière de lutte contre le terrorisme mise en lumière à Manama

L’expérience marocaine en matière de lutte contre le terrorisme mise en lumière à Manama

L’expérience avérée du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme a été mise en lumière, aux côtés d’autres expériences arabes, mercredi, lors d’un atelier régional tenu dans la capitale bahreïnie, Manama autour du thème ‘’rôle des autorités législatives dans la lutte contre le terrorisme’’.

Lors de cet atelier initié conjointement par le Centre Bahreïni pour les stages parlementaires au sein du Parlement et l’Institut Bahreïni du développement politique, le vice-président du parlement marocain, Abdelouahed El Anssari a passé en revue les différentes lois adoptées par le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme, le blanchiment d’argent, et la traite humaine.

Et de poursuivre que le souci de l’approche juridique reste toujours présent chez les autorités législatives marocaines dans leur traitement de la question du terrorisme ainsi que dans le déroulement du procès des personnes impliquées dans des actes terroristes.

Dans la foulée, M. El Anssari a passé en revue les différentes mesures détaillées d’accompagnement de ces lois, démontrant, chiffres à l’appui, la vigilance des autorités sécuritaires marocaines et leur succès dans le démantèlement des cellules terroristes, et la mise en échec de leurs projets criminels selon au approche anticipative, visant à consolider le climat de sécurité et de sérénité dont jouit le Royaume, tout en veillant à épargner au Maroc les dangers de ce fléau en nette prolifération à travers le monde.

Il a en outre mis en avant la présence de marque du Maroc dans le domaine de la lutte contre le terrorisme tant à l’échelle régionale que sur le plan international, et sa contribution efficiente dans les efforts internationaux en vue d’éradiquer ce mal, conformément aux conventions internationales en la matière et aux termes des accords bilatéraux conclus avec les pays partenaires.

Et de faire observer que l’expérience pionnière du Royaume en matière de lutte contre le terrorisme ne puise pas uniquement dans l’approche sécuritaire et juridique, mais s’intéresse aussi aux aspects intellectuel et spirituel en vue de consolider le tissu sociétal et ce, à travers la promotion des valeurs du juste milieu, de la modération et de l’ouverture conformément, aux principes de l’islam tolérant.

M. El Anssari a souligné à cet effet le rôle de taille que joue l’Institut Mohammed VI de la formation des imams, prédicateurs et prédicatrices depuis sa création en 2014, dans l’immunisation de la société contre les visées extrémistes dérapées, la préservation de sa sécurité sur le plan spirituel, ainsi que sa mission de promotion d’un partenariat édifiant avec les pays africains frères et amis, notamment avec la décision de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine de donner suite favorable, aux demandes de formation d’imams issus de pays africains.

Aux côtés de l’expérience marocaine, l’accent a été mis lors de cet atelier sur la présentation des expériences des autorités législatives dans la lutte contre le terrorisme au niveau des pays membres du Conseil de la Coopération du Golfe (CCG), ainsi que de la Jordanie, l’Egypte et le Soudan.

Les débats lors de ce conclave se sont articulés aussi autour de plusieurs thématiques dont ‘’la définition du terrorisme, ses causes, et les efforts internationaux’’, et ‘’le rôle du comité arabe permanent des droits de l’Homme dans la lutte contre le terrorisme’’.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire