ban600

L’INDH, une approche managerielle de la gestion de la chose publique

L’INDH, une approche managerielle de la gestion de la chose publique

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) est une approche managerielle de la gestion de la chose publique, a affirmé jeudi à Fès, la gouverneur, coordinatrice nationale de l’INDH, Nadira El Guermai.

S’exprimant lors d’un panel sur “Approches pour la lutte contre la pauvreté et la précarité ” initié dans le cadre d’un forum africain sur “L’échange de bonnes pratiques au service du développement humain durable en Afrique” à l’occasion du 12ème anniversaire de l’ INDH, la responsable a souligné que l’INDH est une philosophie élaborée dans un cadre de partenariat et centrée sur l’Homme au service de la population aussi bien au niveau central qu’au territorial à travers les divers comités.

Une autre spécificité de l’INDH est la bonne gouvernance à savoir une approche participative, a-t-elle ajouté, précisant qu’à travers un diagnostic, la population exprime ses besoins qui sont par la suite analysés et traduits en termes de projets.

Mme El Guermai a aussi mis l’accent sur la phase 2005-2010 de l’INDH, qui a ciblé la pauvreté, précisant que cette décennie a été marquée par de très bons résultats à travers la réduction du taux de pauvreté.

Mettant l’accent sur la méthodologie de l’identification des personnes précaires, elle a fait part des efforts déployés par les gouverneurs, les divisions de l’action sociale et les élus pour l’accompagnement de ce projet de règne, lancé en 2005 par SM le Roi Mohammed VI.

Elle a souligné à cette occasion que 18.000 personnes travaillent dans le cadre l’INDH au niveau territorial, a-t-elle poursuivi

La coordinatrice nationale de l’INDH a noté que le ciblage a concerné également les territoires les plus enclavées et les plus reculées et porté sur cinq secteurs à savoir, l’eau, l’électricité, la santé, l’éducation et les infrastructures routières.

Cette rencontre à laquelle prennent part plusieurs responsables et ministres africains se veut un espace d’échange et de partage d’idées qui permettra de débattre et de s’ouvrir sur les expériences et expertises africaines en matière de développement humain et de tirer profit des modèles réussis.

Cette manifestation est l’occasion pour mettre l’accent sur les réalisations de l’INDH, qui oeuvre dans le cadre des Hautes orientations royales et de la vision africaine de SM le Roi Mohammed VI à renforcer la coopération solidaire et effective, notamment au niveau de l’appui au développement humain et des compétences humaines, ainsi que l’inclusion de la société civile dans le transfert des connaissances et l’échange d’expertises.

Ce forum sera marqué par la présentation de nombreux exposés et interventions de personnalités distinguées, dont plusieurs ministres issus de plus de 20 pays africains frères, outre la participation de plus de 500 personnes incluant des experts africains dans le domaine du développement humain, des représentants d’instances élues, du tissu associatif et d’établissements publics, des universitaires, des partenaires et experts financiers et des cadres de services extérieurs de l’Etat qui se retrouveront pour débattre de questions liées au développement humain.

Cette manifestation sera ponctuée par des ateliers animés par plusieurs experts qui mettront en avant les expériences africaines et nationales dans le domaine du développement humain.

Ces ateliers devront débattre des approches de lutte contre la pauvreté et la précarité, de la bonne gouvernance au service du développement humain et des jeunes comme force de développement humain.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire