ban600

L’innovation et le développement technologique, moteurs de la croissance économique durable

L’innovation et le développement technologique, moteurs de la croissance économique durable

L’innovation et le développement technologique sont les moteurs de la croissance économique durable et de la prospérité, ont souligné lundi à Rabat, les participants à une conférence sous le thème « L’innovation au Maroc: l’état des lieux ».

L’innovation est le maître mot de la compétition économique actuelle, marquée par la mondialisation des échanges, ont affirmé les intervenants à cette rencontre, organisée par la CGEM Rabat-Salé-Kénitra et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST), appelant à innover pour inventer de nouveaux produits, services, procédés, modes d’organisation et de nouvelles disciplines de formation. Ils ont considéré que les ressources humaines constituent un facteur clé de réussite, ajoutant que le secteur de l’enseignement supérieur doit occuper une place de premier choix dans la société pour relever plusieurs défis relatifs à la formation et à l’économie.

L’économie n’est plus basée uniquement sur les activités industrielles et encore moins sur des activités faisant appel à une main-d’œuvre qualifiée, mais bascule progressivement vers des activités intellectuelles faisant appel à des compétences de plus en plus évoluées, un savoir-faire de haut niveau et une capacité d’adaptation de plus en plus grande, ont-ils noté.

De même, l’entreprise marocaine ne pouvant plus compter sur ses seuls atouts et forces pour survivre dans un environnement marqué par une compétitivité sévère, elle doit s’engager dans un effort constant de mise à niveau et de développement technologique et compter sur l’excellence de son capital humain, ont-ils souligné.

Ainsi, l’encouragement des canaux de communication entre le monde académique et l’entreprise n’est plus un choix, mais une nécessité, ont-ils insisté, relevant que le rapprochement université-entreprise ne peut être renforcé que si toutes les parties prenantes sont fortement impliquées dans l’élaboration de stratégies de développement et de politiques d’actions communes.

>>Lire aussi :La télédétection spatiale et le dessalement, des technologies d’avenir pour une gestion rationnelle des ressources hydriques

Dans ce cadre, ils ont rappelé la convention signée en 2014 entre le CNRST et la CGEM pour la promotion de la collaboration entre les deux parties, à travers des actions communes visant notamment, la promotion de l’entreprenariat innovant au sein des universités et des établissements d’enseignement supérieur et l’accompagnement des entreprises dans leurs stratégies et projets d’innovation.

Ils ont, également, passé en revue l’ensemble des stratégies et des politiques adoptées, soulignant l’importance de s’inspirer des expériences et des bonnes pratiques à l’échelle internationale et de renforcer le partenariat international. De même l’accent a été mis sur les modèles technologiques et économiques innovants et les Start-up performantes. 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire