ban600

L’intégrité et la transparence , valeurs essentielles pour réussir la réforme de l’Administration

L’intégrité et la transparence , valeurs essentielles pour réussir la réforme de l’Administration

L’intégrité, la transparence et la reddition des comptes constituent des valeurs essentielles pour la réussite des chantiers de réforme de l’Administration publique, a souligné, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

Dans une allocution à l’ouverture de la réunion de coordination du Réseau des secrétaires généraux des différents ministères et départements, M. El Othmani a souligné que « la réforme de l’Administration est régie par des valeurs et des orientations, à savoir l’intégrité, la transparence, l’ouverture, la reddition des comptes et l’insertion ».

Rappelant que la réforme de l’Administration publique s’inscrit au cœur des priorités du gouvernement, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, contenues dans le discours Royal du 10 octobre 2016, à l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 10-ème législature, le Chef du gouvernement a relevé que le chantier de réforme de l’Administration s’inscrit dans la continuité et doit accompagner l’évolution de la société et les besoins des citoyens.

M. El Othmani a, par ailleurs, fait savoir que les secrétaires généraux, qui représentent le noyau dur de l’Administration, sont dotés d’un rôle crucial dans la mise en œuvre des politiques publiques relatives à l’amélioration de l’Administration publique, notant qu’aucune réforme ne peut réussir sans l’adhésion et la contribution efficace de chaque secrétaire général dans chaque département et secteur.

Il a aussi relevé que « la mise en place d’une Administration numérique s’avère aujourd’hui une nécessité absolue », afin d’accélérer la réalisation des objectifs du « Plan Maroc Numérique », faciliter l’accès des citoyens aux services publics et accompagner le développement du pays.

Il a en outre noté que la réforme de l’Administration publique, l’assouplissement des procédures administratives, le renforcement de la transparence et la lutte contre la corruption, constituent les principaux défis de la réforme, relevant que le ministère de la de Réforme de l’administration et de la fonction publique est doté d’un rôle incontournable dans la mise en œuvre des stratégies de cette réforme.

Le citoyen devient de plus en plus conscient de ses droits, grâce à l’évolution des moyens d’information, notamment l’influence des réseaux sociaux qui ont contribué à la mise en place, volontaire ou involontaire, d’une « administration transparente », a ajouté le Chef du gouvernement.

Cette évolution technologique devrait être accompagnée d’un développement numérique de l’Administration qui doit concerner aussi « un développement des mentalités et non seulement des techniques », a-t-il souligné.

Le Chef du gouvernement a finalement appelé les secrétaires généraux des différents départements à une collaboration étroite, afin d’assurer une meilleure prestation du service public, réussir la mise en œuvre des politiques publiques et atteindre les objectifs escomptés, notant que le gouvernement est conscient de l’ensemble des défis à relever en vue de réaliser ce pari et développer la qualité et l’efficacité des services de l’Administration publique.

Pour sa part, le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, a souligné que le réseau des secrétaires généraux constitue un mécanisme essentiel pour la mise en œuvre des politiques publiques pour la réforme de l’Administration, car « ils représentent un leadership national incontournable et stratégique ».

M. Ben Abdelkader a également précisé que cette réunion, la première du genre après la formation du gouvernement, est cruciale pour la mise en œuvre effective du nouveau programme gouvernemental.

Elle porte notamment sur la mise en œuvre des orientations du discours du Souverain, prononcé à l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 10-ème législature et sur la coordination des interventions des différents secteurs gouvernementaux pour se mettre en accord autour des mesures exécutives du programme gouvernemental, a ajouté le ministre.

Organisée en présence des secrétaires généraux représentant les différents secteurs du Royaume, cette réunion s’inscrit dans une série de rencontres initiées par le ministère de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, dans le cadre de son approche participative visant la gestion de ses chantiers et la délibération autour de la situation actuelle et de la vision future de la réforme de l’Administration.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire