ban600

L’interdiction d’une activité syndicale à Rabat s’est faite sur une base strictement juridique, loin de toute considération politique

L’interdiction d’une activité syndicale à Rabat s’est faite sur une base strictement juridique, loin de toute considération politique

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a affirmé, jeudi, avoir traité l’interdiction d’une activité syndicale à Rabat, sur une base strictement juridique et sous un angle purement judiciaire, en sa qualité d’organe chargé de l’application de la loi, loin de toute motivation politique ou syndicale et sans considération aucune de la nature de cette activité ou de la qualité des parties en lien avec cette affaire.

La DGSN précise, dans un communiqué transmis à la MAP, que l’intervention des éléments de la force publique pour suspendre la tenue de cette activité intervient en exécution d’instructions écrites du Parquet du tribunal de première instance de Rabat, ordonnant la prise des mesures nécessaires conformément à la loi pour garantir l’exécution de l’ordre émis par le procureur du Roi à Salé stipulant d’accorder le « soutien nécessaire au huissier de justice pour l’exécution de la décision en référé y afférente ».

Dans le souci d’appliquer les instructions du Parquet à ce sujet et en exécution des décisions du pouvoir judiciaire, d’autant que le prononcé du verdict rendu en référé a ordonné la suspension de l’activité syndicale en question jusqu’à l’examen du fond du dossier, la préfecture de police de Rabat a mobilisé les éléments de la force publique pour assister l’huissier de justice et garantir l’exécution dudit verdict, souligne la même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire