ban600

L’UGTM a toujours défendu la protection sociale de la classe ouvrière

L’UGTM a toujours défendu la protection sociale de la classe ouvrière

 L’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) a toujours défendu la protection sociale de la classe ouvrière, dans le cadre de sa lutte permanente pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, a indique, samedi à Rabat, le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka.

Intervenant lors d’un meeting organisé en commémoration du 58-ème anniversaire de l’UGTM, et marqué par la présence du ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Yatim, M. Baraka a affirmé qu’il s’agit là d’une occasion pour évoquer les grandes responsabilités assumées par cette organisation syndicale depuis sa création, à savoir la défense des causes et des revendications de la classe ouvrière et la lutte pour assurer la dignité des travailleur et améliorer leurs conditions de vie. Cité par le portail du parti, M. Baraka a également souligné que cette commémoration constitue une opportunité pour évaluer le bilan, en présentant les réalisations et en analysant les dysfonctionnements, dans le but de rehausser l’action syndicale et réaliser davantage d’acquis au profit des ouvriers.

>>Lire aussi : La MGPAP ouvre un bureau de proximité dans la ville de Taroudant

Il a, dans ce sens, passé en revue le soutien total apporté par le Parti de l’Istiqlal aux revendications justes et légitimes de la classe ouvrière tendant à améliorer ses conditions de vie, à travers des opportunités d’emploi décent, le renforcement de la protection sociale, l’amélioration et la hausse des salaires, la consolidation du pouvoir d’achat, l’adoption d’une approche globale pour la réforme du régime de retraites et la réhabilitation de la classe moyenne « menacée d’érosion ». M. Baraka a noté que le Parti de l’Istiqlal et l’UGTM, tous secteurs confondus, sont tenus par la responsabilité commune de promouvoir la situation économique, sociale, politique et culturelle au Maroc, afin de répondre aux attentes du peuple marocain et de la classe ouvrière, dans le cadre de leur adhésion à la nouvelle dynamique de réforme.

Il a, à ce propos, estimé que le gouvernement a une occasion historique pour rattraper le temps perdu, à travers une action sérieuse visant à mettre en place le nouveau modèle de développement prôné par SM le Roi Mohammed VI, ajoutant que le Parti de l’Istiqlal a interagi très tôt avec ce projet à travers une commission ad hoc chargée d’élaborer une conception de ce modèle. De son côté, le secrétaire général de l’UGTM, Enaam Myara a fait état d’une volonté pour défense les intérêts de la classe ouvrière, ajoutant que les défis liés à la mondialisation et à la nouvelle économie numérique exigent le développement de ce syndicat afin qu’il soit en phase avec cette ère et avec le marché du travail offrant de nouvelles perspectives et de nouveaux métiers. Cette commémoration célèbre un passé riche en réalisations au profit de la classe ouvrière marocaine et du mouvement syndical en général, a-t-il conclu.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire