ban600

Lutte antiterroriste : le ministre espagnol de l’Intérieur souligne la « précieuse » collaboration du Maroc

Lutte antiterroriste : le ministre espagnol de l’Intérieur souligne la « précieuse » collaboration du Maroc

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a souligné lundi la « précieuse » collaboration du Maroc avec l’Espagne dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et qui démontre que « la sécurité du Royaume garantit aussi celle de l’Espagne ».

Dans des déclarations à la presse en réaction au démantèlement par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) d’une cellule terroriste en collaboration avec les services sécuritaires espagnols, M. Zoido a tenu à remercier « les amis, partenaires et alliés dans le Royaume du Maroc pour leur précieuse collaboration dans la lutte contre le terrorisme ».

Selon le ministre espagnol, cette collaboration démontre qu’ »ensemble, nous sommes plus forts », ajoutant qu’elle met en évidence aussi l’importance de la coopération policière internationale comme axe stratégique dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Le BCIJ, relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a procédé ce lundi, en collaboration avec les services sécuritaires espagnols, au démantèlement d’une cellule terroriste composée de trois éléments partisans de l’organisation dite « État Islamique », dont un a été arrêté à Tanger.

Un communiqué du ministère de l’Intérieur a précisé que cette opération a coïncidé avec l’arrestation en Espagne de deux complices du mis en cause et ce, dans le cadre de la coopération sécuritaire entre les services de sécurité marocains et leurs homologues espagnols pour faire face aux menaces terroristes croissantes du soi-disant « État islamique ».

Les investigations préliminaires ont révélé que les membres de cette cellule terroriste entretiennent des relations étroites avec des combattants s’activant sur la scène syro-irakienne dans le cadre du recrutement et du transfert des volontaires au combat dans les rangs de Daech.

Le frère d’un des mis en cause fait partie de ces volontaires, souligne le ministère, qui précise que ce démantèlement s’inscrit dans le cadre des opérations proactives de lutte contre la menace terroriste menées par les services sécuritaires marocains.

Le mis en cause sera présenté à la justice aussitôt terminée l’enquête qui se poursuit sous la supervision du parquet compétent.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire