ban600

M. Amzazi souligne la nécessité urgente d’œuvrer avec les différents acteurs en vue de redonner confiance en l’école marocaine

M. Amzazi souligne la nécessité urgente d’œuvrer avec les différents acteurs en vue de redonner confiance en l’école marocaine

Le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi a souligné la nécessité urgente d'œuvrer avec les différents acteurs en vue de redonner confiance en l'école marocaine et la mettre à niveau pour en faire une clé du développement.

Lors de ses rencontres avec les syndicats de l'enseignement les plus représentatifs, tenues les 5 et 6 mars, M. Amzazi a mis l'accent sur la nécessité de redonner à l'enseignant la place qui lui échoit et valoriser son rôle éducatif, conformément à la vision stratégique de réforme (2015-2030), appelant à mettre en œuvre les dispositions de cette dernière, afin d'améliorer la situation du système éducatif, qui prendrait un nouveau tournant après l'approbation de la loi-cadre de l'éducation et de la formation, indique un communiqué du ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

>>Lire aussi : Ministère de l’Éducation nationale: Aucun gel des nominations de 50 responsables d’établissements d’enseignement

Pour leur part, les représentants des syndicats ont exprimé leur volonté d’œuvrer conjointement avec le ministère en vue de hisser l'enseignement à un niveau supérieur et conforter la crédibilité de l'école marocaine au sein du tissu associatif, se disant prêts à s'inscrire dans un dialogue social fructueux et positif, fondé sur les principes de l'écoute, de la confiance et de la compréhension, a affirmé le communiqué. De même, les participants à ces rencontres ont passé en revue les différents dossiers revendicatifs, appelant les commissions thématiques à débuter leurs travaux, en vue de faire face aux difficultés faisant obstacle à l'opération d'enseignement et d'apprentissage.

Ont pris part à ces rencontres le Syndicat national de l'Enseignement (CDT), la Fédération nationale des fonctionnaires de l'enseignement (UNTM), la Fédération autonome de l'enseignement (UGTM), le Syndicat national de l'Enseignement (FDT) et la Fédération nationale de l'enseignement (UMT). La rencontre avec la Fédération nationale de l'enseignement (Orientation démocratique) a été reportée. A l'issue de ces rencontres de communication, marquée par une volonté commune de coopération, il a été convenu de poursuivre la concertation et la tenue de réunions en vue de réussir le processus de dialogue dans ce secteur, conclut-on de même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire