ban600

M. Benatiq: Des contacts intensifs engagés avec les familles des ressortissants marocains bloqués en Libye

M. Benatiq: Des contacts intensifs engagés avec les familles des ressortissants marocains bloqués en Libye

 Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration, Abdelkrim Benatiq a assuré, mardi à Rabat, que son département mène des contacts intensifs, au niveau central et des services extérieurs, avec les familles des ressortissants Marocains bloqués en Libye afin de les rassurer sur leur situation, tout en œuvrant pour trouver une solution à cette problématique.

Dans une réponse à des questions orales à la Chambre des conseillers sur « la situation des Marocains bloqués en Libye« , lue en son nom par le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, M. Benatiq a affirmé que le rapatriement des ressortissants Marocains constitue une priorité du ministère, qui suit de manière continue leur situation et œuvre, en collaboration avec les institutions concernées, pour mener à bien cette opération.

Dans ce sens, les efforts se poursuivent pour permettre le retour des Marocains bloqués en Libye dans des conditions qui préservent leur sécurité, a souligné le ministre, en réponse à ces questions posées par le groupe Haraki, le groupe Authenticité et Modernité et le groupe socialiste, rappelant qu’en août dernier, une première opération de rapatriement avait concerné 190 Marocains bloqués en Libye.

Répondant à une autre question sur « l’accueil des migrants dans notre pays« , le responsable a indiqué que la migration constitue une occasion de développement et non un handicap pour l’économie et l’évolution socioculturelle, notant que l’intégration dans la société marocaine repose sur un programme d’aide humanitaire visant à faciliter l’accès à l’éducation et à la formation, à la santé, à l’habitat et au marché du travail.

Il a, dans ce sens, passé en revue la stratégie du ministère visant à assurer les droits fondamentaux des migrants, notamment le lancement, le 16 décembre 2016, de la deuxième phase de l’opération de régularisation de la situation des migrants, faisant observer que le nombre de demandes déposées auprès des services concernés a atteint 25.600, à novembre 2017.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire