ban600

M. El Othmani appelle les membres du gouvernement à visiter les zones souffrant de déficit et à communiquer avec les différents intervenants

M. El Othmani appelle les membres du gouvernement à visiter les zones souffrant de déficit et à communiquer avec les différents intervenants

Le Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a affirmé, mardi à Rabat, avoir demandé aux membres de son gouvernement de visiter l’ensemble de zones souffrant de déficit et de communiquer avec les élus, la société civile et les citoyens.

“Nous allons rendre visite à ceux qui ont manifesté, mais également à ceux qui ne l’ont pas fait, par respect à tous les citoyens”, a dit M. El Othmani, en réponse à des questions sur “la justice spatiale et le développement” lors de la séance plénière mensuelle consacrée aux questions de politique générale du gouvernement.

Le programme gouvernemental, a-t-il poursuivi, a accordé une grande importance aux zones éloignées et les moins développées dans les différentes régions du Royaume, soulignant que le gouvernement est appelé à être à l’écoute de tous aussi bien ceux qui ont manifesté que ceux qui ne l’ont pas fait.

En réponse à d’autres questions sur le même sujet présentées par des groupes et groupements parlementaires au sein de la Chambre des Représentants, le Chef du gouvernement a annoncé que le gouvernement élabore actuellement un programme ambitieux de développement du monde rural pour la période 2016-2022, doté d’une enveloppe globale de 50 milliards de dirhams (MMDH).

M. El Othmani a souligné que ce programme vise à réaliser des objectifs stratégiques englobant le désenclavement des habitants des régions rurales et montagneuses, la généralisation ou l’amélioration de l’accès aux services de base (électricité, eau, santé et éducation) et la consolidation et diversification des capacités économiques des régions rurales et montagneuses.

Selon lui, l’étude de terrain réalisée, à cet effet, a porté sur les différentes régions du Royaume et a permis de dénombrer plus de 24.000 villages dans 1.253 communes souffrant de déficit et nécessitant des investissements pour la réhabilitation sociale.

Ce programme se base sur le principe de la convergence et de l’intégration dans la programmation et la réalisation des projets, a-t-il dit, soulignant que l’enveloppe budgétaire consacrée à ce programme (50 MMDH) sera répartie sur la construction de routes, l’ouverture et l’aménagement de pistes rurales et d’installations techniques (35,4 MMDH), l’alimentation en eau potable (6 MMDH), la réhabilitation et remise en état des établissements de l’éducation (5 MMDH), la santé (1,4 MMDH) et l’électrification rurale (2 MMDH).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire