ban600

M. El Othmani souligne l’importance accordée par son gouvernement à l’amélioration du climat des affaires au Maroc

M. El Othmani souligne l’importance accordée par son gouvernement à l’amélioration du climat des affaires au Maroc

Le Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a souligné, mercredi à Rabat, l’importance qu’accorde son gouvernement à l’amélioration du climat des affaires, considéré comme un levier de l’investissement et un facteur de motivation des entreprises. Le Département du Chef du gouvernement a indiqué dans un communiqué, que M. El Ohtmani, qui présidait la 9è réunion du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA), a estimé que l’amélioration du climat des affaires nécessite « l’engagement de l’ensemble des partenaires à travers un travail sérieux et acharné afin de communiquer en continu avec les différents opérateurs économiques, connaître de près les obstacles et problèmes auxquels fait face l’entreprise marocaine et essayer de les traiter ». Parmi les objectifs du programme gouvernemental, figurent le classement du Royaume parmi les 50 meilleurs pays en matière de qualité du climat des affaires, à travers la mise en œuvre d’une série de mesures au profit de l’entreprise et du secteur privé qui portent essentiellement sur la dynamisation des mécanismes du dialogue institutionnel entre les secteurs public et privé, la facilitation des procédures administratives pour l’entreprise, la mise en place d’un cadre organisationnel pour faciliter et digitaliser les mesures, ainsi que le renforcement de l’arsenal juridique des affaires, conformément aux meilleures pratiques internationales, a indiqué M. El Othmani.

Il a également jugé nécessaire de développer le travail du CNEA, par le biais d’une vision stratégique visant l’amélioration du climat des affaires à court et moyen termes, selon une approche participative qui sera concrétisée par des plans d’actions annuels, basés sur une méthodologie claire et efficace dans la gestion des projets, a rapporté le communiqué. Par ailleurs, le Chef du gouvernement a salué les réformes importantes engagées au profit de l’entreprise nationale depuis la création du CNEA. Le Maroc, a-t-il poursuivi, a réussi à réaliser un saut qualitatif à travers l’amélioration de son classement dans le rapport Doing Business, passant du 129è rang avant la création dudit comité à la 68è position sur 190 pays en 2016. Le Maroc s’est également hissé, grâce à cet exploit, au premier rang en Afrique du Nord, au troisième à l’échelle du continent et au quatrième au niveau de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), a-t-il ajouté. Le chef du gouvernement a réitéré sa détermination à permettre au CNEA de poursuivre l’accompagnement des chantiers en cours de réalisation, dont la publication de la charte d’investissement, la modification du livre V du Code de commerce relatif aux difficultés de l’entreprise, l’adoption de la loi sur les sûretés mobilières, la simplification des procédures administratives, le développement des systèmes de l’échange électronique des informations entre les administrations, la création et la généralisation des guichets uniques au profit de l’entreprise.

Cette réunion a été marquée par des allocutions de la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), du wali de Bank Al-Maghrib, du président du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), du président de la Fédération des chambres marocaines de commerce, d’industrie et des services, qui ont exposé les points de vue des organismes qu’ils représentent sur les résultats de la mise en œuvre des mesures prises dans le cadre du CNEA et les perspectives des travaux du Comité pour la période suivante.

Les membres du Comité ont également suivi des exposés des ministres de l’Économie et des Finances, de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, de la Justice, du ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, ainsi que due secrétaire général du ministère de la Justice, portant sur l’état d’avancement des travaux de certains projets du plan d’action du CNEA au titre de 2016.

Lors de cette réunion, ont été adoptés le plan d’action du Comité au titre des années 2017-2018, qui comprend 22 projets intéressant « le développement des mécanismes d’écoute du secteur privé et le suivi de l’image du Maroc dans les rapports internationaux dans la perspective du développement d’une stratégie d’amélioration du climat des affaires (6 projets) », « le développement du cadre juridique et réglementaire des affaires (7 projets) », « la simplification des procédures administratives et la création des guichets uniques (6 projets) », ainsi que « le développement des mécanismes et de la méthodologie du fonctionnement du CNEA (3 projets) ».

A la conclusion de la neuvième réunion du Comité National de l’Environnement des Affaires, le chef du gouvernement a remercié l’ensemble des membres du Comité pour les efforts déployés afin de développer et améliorer le climat des affaires dans le Royaume, ainsi que les membres du secrétariat permanent du CNEA, tout en les exhortant à fournir davantage d’efforts pour assurer la mise en oeuvre réussie de ce programme ambitieux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire