ban600

M. Loudyi reçoit le Secrétaire général adjoint de l’OTAN, chargé des risques sécuritaires émergents

M. Loudyi reçoit le Secrétaire général adjoint de l’OTAN, chargé des risques sécuritaires émergents

En exécution des Hautes Instructions Royales, M. Abdeltif Loudyi, Ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale a reçu, jeudi à Rabat, M. Sorin Ducaru, Secrétaire général adjoint de l’OTAN, chargé des risques sécuritaires émergents, en visite au Royaume à la tête d’une importante délégation.

Au cours de cet entretien, les deux responsables ont passé en revue les différents volets de la coopération entre le Royaume et l’OTAN, tant dans le cadre bilatéral qu’au titre du Dialogue méditerranéen, ainsi que les voies et moyens de leur renforcement, indique un communiqué de l’Administration de la Défense nationale.

Les discussions ont particulièrement porté sur la coopération en matière de cybersécurité englobant notamment l’échange d’expertise et le soutien à la formation, souligne le communiqué.

Se félicitant des progrès importants réalisés bilatéralement dans les domaines précités, impulsés par des contacts réguliers entre les responsables marocains et otaniens, les deux parties n’ont pas manqué d’exprimer leur volonté de renforcer davantage cette dynamique de partenariat mutuellement bénéfique.

Structurée, régulière et diversifiée, la coopération avec l’OTAN dans le domaine de la défense concerne particulièrement la formation des cadres militaires, l’échange d’expertise et l’interopérabilité des Forces. Elle s’étend également à d’autres domaines d’intérêt commun, en l’occurrence, la gestion de crises, planification des secours d’urgence, sécurité des frontières et cyberdéfense.

Membre du dialogue méditerranéen de l’OTAN depuis son lancement en 1994 et bénéficiant du Statut d’Associé auprès de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, le Maroc est considéré par l’OTAN comme un partenaire privilégié et crédible. Ses relations avec cette institution sont régies par un Programme Individuel de Partenariat et de Coopération (IPCP) visant le renforcement des capacités et de l’interopérabilité dans le domaine de la défense.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire