ban600

Manifestations en Afrique du Sud contre les assassinats des fermiers blancs

Manifestations en Afrique du Sud contre les assassinats des fermiers blancs

Des manifestations sont organisées lundi dans plusieurs villes sud-africaines pour protester contre les assassinats commis contre les fermiers blancs. 

A Johannesburg comme au Cap, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue, brandissant des banderoles dénonçant ces crimes, qui se multiplient dans le pays sur fond d’accentuation des tensions raciales entre une minorité blanche riche et une majorité noire qui vit dans l’exclusion et la marginalisation 23 ans après la fin officielle du régime de l’Apartheid. « Nous voulons que le gouvernement prenne conscience de toute l’ampleur de ce problème qui prend l’allure d’un phénomène inquiétant », indique Oscar Papendorf, un des organisateurs d’une marche à Johannesburg.

« Les manifestations de ce lundi (le Black Monday) sont un message de frustration et de colère contre les assassinats ciblant nos fermiers », a-t-il dit. Les attaques contre les fermiers blancs ne cessent d’augmenter en Afrique du Sud. En février dernier, 11 personnes ont perdu la vie dans ces Farm attacks. Chaque année, une centaine de fermes sont attaquées entraînant parfois la mort de leurs propriétaires et de leurs familles. Plusieurs sources estiment que plus de 3.000 fermiers ont été assassinés depuis 1994.

Pour l’année 2016, l’organisation de défense des droits de l’homme, Afriforum, a fat état de 345 attaques de fermes et de 70 fermiers assassinés. Depuis le début de cette année, ce sont 86 attaques et 19 meurtres qui ont été enregistrés. Freedom Front Plus, parti des blancs afrikaners (droite), affirme qu’en Afrique du Sud, une ferme est attaquée tous les jours et qu’un fermier est assassiné environ tous les quatre jours.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire