ban600

Le Maroc ambitionne l’adoption d’une politique de transport écologiquement viable

Le Maroc ambitionne l’adoption d’une politique de transport écologiquement viable

Le Maroc ambitionne l’adoption d’une politique de transport écologiquement viable à même de répondre au problème de la saturation croissante du réseau routier et à la hausse de la pollution, a affirmé mercredi à Casablanca Abdelkader Amara, ministre de l’équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.

“Les grandes orientations de notre action consistent à promouvoir une politique de transports écologiquement viable permettant la promotion de l’efficacité énergétique, l’encouragement de l’usage de modes de transport respectueux de l’environnement et l’internalisation complète des coûts sociaux et environnementaux”, a souligné M. Amara dans une allocution, lue en son nom par le secrétaire général du ministère, Khalid Cherkaoui, lors d’un séminaire international sur “le transport durable au Maroc : défis et solutions”. 

L’introduction des notions de système de transport durable, l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction des émissions constituent les plus grands défis auxquels fait face le secteur au Maroc, a fait remarquer M. Amara, assurant dans ce sens que le Royaume a mis en œuvre les instruments politiques, réglementaires et financiers nécessaires pour aborder ces difficultés. 

Il a, en outre, relevé que de nombreuses avancées sont réalisées ou en cours de réalisation afin d’asseoir un système de transport durable au Maroc, notamment la programmation de 1500 km de LGV pour desservir les grandes villes du Royaume et dont la mise en service de la première ligne entre Tanger et Casablanca est prévue en 2018, l’extension des lignes de tramway à Rabat, Salé et Casablanca ainsi que la mise en place d’une stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique visant la création de plateformes logistiques multi-flux.

Abordant la coopération maroco-suédoise dans le domaine de transport durable, le ministre a fait valoir que ce séminaire, initié par le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et l’ambassade de la Suède à Rabat, en partenariat avec Business Sweden, témoigne de la volonté des deux pays à renforcer davantage les liens de coopération, particulièrement dans le secteur du transport durable.

Et d’ajouter que ce séminaire représente une occasion pour les experts et les hauts responsables du secteur des transports des deux pays pour mettre en évidence les diverses solutions dans le domaine du transport durable, la sécurité routière, les systèmes de billetterie et de paiement, la gestion du trafic et des flottes, mais aussi pour découvrir les différentes politiques et mesures qui sont entreprises pour asseoir un système de transport fiable, sûr, vert, sobre en carbone et inclusif.

Les panels programmés dans le cadre de ce séminaire portent notamment sur ”les modèles de gestion du domaine du transport durable” et ”la gestion des flux et sécurité des transports au Maroc et en Suède”. 

Cette journée est aussi marquée par la tenue de rencontres B2B en vue de renforcer la coopération Maroc- Suède et d’échanger autour d’un nombre de sujets dont ”l’organisation suédoise de la gestion du secteur du transport” et ”la mise en place de l’Agence de sécurité routière au Maroc”.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire