ban600

Le Maroc appelle depuis Brasilia à mettre en avant la situation alarmante de l’eau en Afrique

Le Maroc appelle depuis Brasilia à mettre en avant la situation alarmante de l’eau en Afrique

La secrétaire d’État chargée de l’Eau, Mme Charafat Afilal, a appelé, mardi à Brasilia, à mettre en avant la situation alarmante de l’eau en Afrique et a plaidé pour que la question hydrique demeure au premier plan des préoccupations de la communauté internationale.

« Le Royaume du Maroc souhaite que cette édition du Forum Mondial de l’Eau soit l’occasion pour mettre en avant la situation alarmante de l’eau en Afrique », a souligné la responsable marocaine, qui prenait part à une conférence ministérielle organisée dans le cadre des travaux du 8ème Forum mondial de l’eau, qui se sont ouverts lundi à Brasilia. De son avis, l’initiative « Water for Africa » lancée par le Maroc lors de la 22ème conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22), qui s’est déroulée à Marrakech, « constitue un cadre dans lequel l’aide inclusive mondiale pourrait être conçue et accordée » au Continent.

>>Lire aussi : M. Saâd Eddine El Othmani reçu à Brasilia par le Président Michel Temer

« Une solidarité internationale en faveur du Continent africain est plus que jamais nécessaire », a-t-elle indiqué dans une intervention au nom du Maroc, lors de cette rencontre, qui a connu la participation de hauts responsables et d’experts de plusieurs pays africains, ainsi que de représentants d’organisations internationales. Par ailleurs, Mme Afilal a estimé que la communauté internationale dans son ensemble est appelée à « redoubler d’efforts afin de préserver les acquis dans le domaine de l’eau et pour que la question de l’eau soit au cœur des préoccupations ».  A cette occasion, la secrétaire d’État chargée de l’eau a rappelé que le Maroc, qui a œuvré avec le Conseil Mondial de l’Eau pour faire converger les agendas des communautés de l’eau et du climat, reste disposé à continuer à militer pour que la question de l’eau demeure au premier plan des préoccupations de cette communauté.

« Depuis la COP de Marrakech, l’eau est inscrite comme thématique clé de l’agenda de l’action mondiale pour le climat », s’est-elle félicitée, en relevant au passage que le Maroc s’engage à déployer tous les efforts nécessaires pour honorer ses engagements dans le domaine de l’eau. Organisé sous le thème « Partager l’eau », la 8ème édition du Forum accueille plus de 35.000 participants représentant 170 pays, dont 140 délégations ministérielles. Ce conclave a été marqué par la remise de la sixième édition du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau, décernée à l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), en la personne de son secrétaire général, M. Angel Gurria. La consécration de L’OCDE constitue une sorte de reconnaissance pour tous ses efforts, notamment ses multiples actions et son engagement en faveur de la mise en œuvre des principes de solidarité et d’inclusion afin de garantir la sécurité hydrique et de contribuer à la justice climatique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire