ban600

Maroc-Belgique : Volonté réciproque de renforcer davantage les échanges commerciaux

Maroc-Belgique : Volonté réciproque de renforcer davantage les échanges commerciaux

 Le renforcement des échanges commerciaux, dans le but de les hisser au niveau des relations politiques excellentes entre le Maroc et la Belgique, a été au cœur d’entretiens, mardi à Rabat, entre la Secrétaire d’État chargée du Commerce extérieur, Rakiya Eddarhem et le président du Parlement de Wallonie, André Antoine.

Les deux parties ont convenu, à ce propos, de renforcer l’échange de visites pour tirer profit des opportunités offertes par les deux pays et explorer les secteurs à fort potentiel de part et d’autre, tout en se félicitant du programme pour le développement de l’entrepreneuriat féminin au Maroc, financé par la Coopération belge au développement.

Lors de cette entrevue, M. Antoine, en visite de travail au Maroc, a mis exergue l’excellence des relations politiques et diplomatiques qui lient le Maroc et la Belgique, faisant part de la volonté de son pays de soutenir le Royaume dans sa politique africaine, de manière à renforcer la présence des entreprises marocaines et belges dans le continent.

La Belgique veut également lancer plusieurs initiatives pour booster le développement économique du Maroc, notamment au niveau de l’industrie, du commerce extérieur et du numérique, a affirmé M. Antoine.

Tout en rappelant les secteurs clé de l’économie belge, notamment l’agroalimentaire, l’aéronautique, la logistique, la mécanique et la chimie verte, M. Antoine a souligné que la Wallonie a choisi le Maroc comme marché cible en 2018, année durant laquelle « la Belgique espère voir ses échanges avec le Maroc s’intensifier sur le plan du commerce extérieur et de l’industrie ».

Pour sa part, Mme Eddarhem a souligné l’importance accordée par le Maroc à la promotion des échanges commerciaux avec la Belgique, observant que les liens économiques ne reflètent pas l’excellence des relations politiques et diplomatiques entre les deux pays.

Mme Eddarhem a également rappelé que les multiples réformes socio-économiques, menées sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, ont permis au Maroc de disposer de divers atouts et de devenir une véritable plateforme de production, d’investissement et d’exportation.

Elle s’est également félicitée de la volonté de SAR la Princesse Astrid de présider une mission économique au Maroc en 2018, dans le but de consolider la relation privilégiée avec le Maroc et de l’approfondir davantage, proposant l’organisation d’un séminaire conjoint afin d’identifier des potentialités d’échanges économiques et commerciaux entre les deux pays et les moyens de les renforcer.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire