ban600

Le Maroc : deuxième fournisseur de l’Union européenne en fruits et légumes

Le Maroc : deuxième fournisseur de l’Union européenne en fruits et légumes

Selon les données statistiques commerciales reproduites par la Fédération espagnole d’export des fruits et légumes, le Maroc est le deuxième fournisseur de l’Union européenne en fruits et légumes 2016. En 2015, le Maroc s’était hissé au rang de premier fournisseur extra-communautaire de légumes vers l’UE, selon des chiffres de l’office statistique de l’Union européenne (Eurostat).

Les exportations marocaines de légumes vers l’UE ont enregistré, de janvier à octobre 2015, une croissance de 15% pour un montant de 630 millions d’euros, dû à une très bonne saison agricole. En volume, le total des importations de légumes en provenance du Royaume s’est établi à 504.000 tonnes, dépassant, ainsi, deux parmi ses plus rudes concurrents sur ce marché européen, à savoir Israël et la Turquie.

Selon les données d’Eurostat traitées par la Fédération espagnole d’export des fruits et légumes, les principaux fournisseurs non européens de fruits et légumes frais dans l’UE en 2016 ont été l’Afrique du Sud, avec 1.635 million d’euros, le Maroc avec 1,308 million d’euros, le Costa Rica avec 1,270 million d’euros et la Turquie avec 1.110 million d’euros. Cela représente 35% de la valeur totale des importations européennes en provenance des pays tiers, qui se sont élevées à 15.300 millions d’euros.

Les importations communautaires en provenance des quatre pays ont  été encore renforcées, en 2016, par rapport à 2015, avec une croissance de 4% dans le cas de l’Afrique du Sud, 10% dans le cas du Maroc, de 7% dans le cas du Costa Rica et 14% dans le cas de la Turquie.

En ce qui concerne le Maroc, les importations européennes de légumes en 2016 se sont élevées à 921 millions d’euros, soit 8% de plus qu’en 2015, avec en vedette la tomate pour 417,1 millions d’euros sur les principaux produits importés, une augmentation donc de 6% par rapport à l’année précédente, suivie par les légumes à cosse, en particulier les haricots verts, avec 254 millions d’euros (+ 3%).

Les importations européennes de fruits marocains ont atteint  465 millions d’euros (+ 12%) et les agrumes importés sur 175 millions d’euros (+ 8%), suivi par le melon et la pastèque, avec 88 millions d’euros (+7%).

Pour la Fédération espagnole d’export des fruits et légumes, les données de 2016 démontrent la tendance croissante des importations européennes de fruits et légumes en provenance des pays tiers et la vaste gamme en plus de la diversification des pays fournisseurs.

Selon la dernière situation arrêtée au 15 mai 2016 par l’établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations, la dépendance du Maroc au marché de l’UE, en ce qui concerne les primeurs, est passée de 89 à 85%. Ce fait est le résultat de la politique de diversification adoptée par les exportateurs marocains.

 

C.O

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire