ban600

Le Maroc disposé à faire bénéficier la Libye de son expérience en matière de formation professionnelle

Le Maroc disposé à faire bénéficier la Libye de son expérience en matière de formation professionnelle

Le Maroc est disposé à faire bénéficier la Libye de ses expériences cumulées en matière de formation professionnelle, a souligné, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique par intérim, Mohamed Laaraj.

M. Laaraj a annoncé, dans une déclaration à la presse à l’issue d’une entrevue avec le ministre du Travail et de la Formation dans le gouvernement d’Union nationale en Libye, Mehdi Ouaredmi El Amine Kadinou, la formation d’une commission technique restreinte chargée de l’élaboration d’un projet de convention dans ce domaine, ajoutant que le Maroc a connu un développement notable dans le domaine de la formation professionnelle, notamment dans ses aspects relatifs à l’industrie, l’agriculture et l’artisanat.

Lors de cette rencontre, l’accent a été mis sur la possibilité d’accueillir des étudiants libyens pour poursuivre leurs études aux universités et instituts de formation professionnelle au Maroc, a-t-il relevé, estimant que la promotion de l’enseignement constitue la pierre angulaire du développement économique, social et culturel, « ce qui nécessite la création de fortes instances d’enseignement, l’amélioration des programmes scolaires et l’investissement dans la gouvernance pédagogique ». 

Le développement des relations de coopération avec la Libye en matière de formation professionnelle requiert la réservation de postes pédagogiques annuellement au profit des stagiaires libyens et l’élaboration de plans de formation continue, outre la conclusion de conventions de jumelage entre les instituts d’intérêts communs des deux pays pour l’échange des expériences en matière de gestion.

De son côté, le ministre libyen a affirmé que son département accorde une importance particulière au secteur de la formation professionnelle, notamment dans les domaines d’artisanat, d’hôtellerie, d’électricité et d’énergie renouvelable, émettant le souhait de son pays de pouvoir bénéficier des expériences du Maroc en la matière.

Il a ajouté que son ministère insiste sur la formation des jeunes qui constituent 67 pc de la population, rappelant la constitution de commissions techniques entre les deux ministères pour l’instauration d’une plateforme de coopération.

Par ailleurs, le responsable libyen a souligné que la situation sécuritaire fragile est l’un des défis majeurs qui entrave la promotion du secteur de l’enseignement dans son pays, notant que la période du conflit que connait le pays depuis près de 7 ans a abouti, grâce aux efforts internationaux et marocains, à former un gouvernement d’Union nationale et par conséquent à contenir la crise politique en Libye.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire