ban600

Le Maroc est entièrement disposé à promouvoir le secteur agricole en Afrique

Le Maroc est entièrement disposé à promouvoir le secteur agricole en Afrique

 Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a affirmé, jeudi à Ouagadougou, que le Maroc est entièrement disposé à promouvoir le secteur agricole en Afrique.

Le Maroc, pays leader mondial en matière des phosphates, ne cesse de conclure des partenariats stratégiques dans ce domaine avec plusieurs pays africains amis, a indiqué M. El Malki, ajoutant que le Royaume ne ménagera aucun effort et demeurera disposé à partager avec eux son expérience, son expertise et son savoir-faire dans le but de relancer et booster le secteur agricole dans le continent.

M. El Malki, qui intervenait devant la 40ème Conférence des présidents des Parlements nationaux membres de l’Union parlementaire africaine (UPA), a, dans ce sens, souligné que l’agriculture constitue un créneau vital pour l’Afrique qui recèle d’importantes richesses naturelles et des ressources humaines qui, a-t-il estimé, lui permettront, dans l’avenir, de s’ériger en tant que puissance agricole à l’échelle mondiale.

A cet égard, il a relevé que l’Afrique est en mesure de devenir une réserve stratégique alimentaire.

Après avoir rappelé l’importance stratégique de l’agriculture en Afrique, en particulier sa contribution à la création de postes d’emploi, à la sécurité alimentaire et à la réduction des dysfonctionnements climatiques, M. El Malki a indiqué que le Maroc a pris conscience de la portée de ces enjeux, grâce à sa tradition ancestrale et à sa politique agricole avant-gardiste ayant permis d’amorcer un changement qualitatif dans ce secteur.

Partant de ses responsabilités à caractère humanitaire à l’échelle du continent, le Royaume avait lancé, la veille de la tenue à Marrakech de la COP22 sur les changements climatiques, l’initiative de l’adaptation de l’agriculture africaine.

Il a, d’autre part, mis en garde contre les dangers engendrés par les dysfonctionnements climatiques, notamment la famine, la sécheresse, la désertification et les exodes massifs, rappelant, à cet effet, la « Déclaration de Rabat », adoptée le 27 octobre dernier lors de la réunion des présidents des Parlements nationaux et leurs représentants, des présidents et responsables des Organisations parlementaires africaines continentales et régionales.

M. El Malki a représenté le Royaume du Maroc aux travaux de la 40ème Conférence des présidents des Parlements nationaux membres de l’UPA, qui se sont ouverts jeudi dans la capitale burkinabè, Ouagadougou, sous le thème « Pour la promotion de la démocratie et du développement durable ».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire