ban600

Le Maroc, sous le leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi, un trait d’union pour Washington vers l’Afrique, le Moyen-Orient et le monde musulman

Le Maroc, sous le leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi, un trait d’union pour Washington vers l’Afrique, le Moyen-Orient et le monde musulman

 Le Maroc, qui est le plus ancien allié des Etats Unis d’Amérique, est bien positionné pour être un trait d’union vers le continent africain, le Moyen-Orient et le monde musulman, fort du leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, écrit Van Hipp, Président de l’American Defense International, Inc et auteur de l’ouvrage: “The New Terrorism: How to Fight It and Defeat It”. 

“Aujourd’hui, les Etats Unis font face à une conjoncture internationale, la plus complexe de notre histoire. Le Maroc, le plus ancien allié des Etats Unis, est bien positionné pour être un trait d’union vers l’Afrique, où croît l’Islam radical, le Moyen-Orient et le monde islamique en général (…) d’où l’impérieuse nécessité pour Washington de consolider son partenariat stratégique avec le Royaume”, souligne Van Hipp, dans une analyse publiée sur Newsmax.com .

Soulignant que le Maroc et les Etats Unis s’étaient de tout temps retrouvés du même côté de l’histoire, l’auteur de cette analyse met en avant l’apport précieux du Royaume, “un allié clé des Etats Unis dans la lutte contre le terrorisme”, rappelant, dans ce contexte, que le commandement de l’Africom oeuvre de manière étroite avec le Maroc, notamment dans le cadre de manoeuvres conjointes.

L’apport du Maroc, poursuit-il, s’est également illustré dans le domaine du renseignement anti-terroriste, en affirmant que le Royaume avait fourni des renseignements décisifs à ses alliés, dans le but d’éventer les complots des groupes se réclament notamment de Daesh en Europe, entre autres.

Grâce à la “solidité” du leadership de Sa Majesté le Roi, note Van Hipp, le Maroc a conclu un accord de libre échange avec les Etats Unis et mis en oeuvre un train de réformes tous azimuts ayant placé l’homme et la femme sur un même pied d’égalité, dans un cadre inclusif, tolérant et ouvert, où s’expriment en toute liberté les différentes spiritualités.

Citant Yael Eckstein, Vice Président de l’International Fellowship of Christians and Jews (IFCJ), Van Hipp relève que “le Maroc est l’un des rares pays où Musulmans, Chrétiens et Juifs coexistent dans la paix et le respect”.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire