ban600
Voeux

Le Maroc en passe de devenir un acteur économique incontournable

Le Maroc en passe de devenir un acteur économique incontournable

Avec le développement économique et humain considérable que connaîtra l’Afrique,  dans les années à venir, le Maroc, de par sa position et son leadership, pourrait devenir l’un des acteurs économiques les plus importants du continent, comme l’a souligné Jean-Michel Severino, invité d’honneur de la Conférence annuelle du capital investissement.

Le continent africain et plus précisément le sud du Sahara, va continuer à connaître un développement humain et économique impressionnant. Avec une population estimée à 1.2 milliard d’habitants en 2017, le continent devrait passer à 2.5 milliards d’habitants en 2050 et atteindre les 4.4 milliards en 2100, dont une classe moyenne estimée à 1.4 milliard d’individus. Et si depuis bientôt deux décennies, l’Afrique subsaharienne enregistre une croissance plus ou moins continue, elle demeure, aujourd’hui encore, très déficitaire en infrastructures. Ce qui en fait un terrain propice à l’investissement.

Telle est la quintessence du message adressé par Jean-Michel Severino, Président de « investisseurs & partenaires » (I&P), aux investisseurs marocains et étrangers présents à la Conférence Annuelle du Capital Investissement, organisée par l’association marocaine des investissements au Maroc (AMIC), qui s’est tenue, le mercredi 14 février à Casablanca. Selon l’auteur de Le temps de l’Afrique et L’entreprenante Afrique, spécialiste de l’investissement en Afrique subsaharienne, le Maroc pourrait devenir un acteur incontournable sur le marché extraordinaire suscité par la transformation des économies de l’Afrique au Sud du Sahara, qui attire de plus en plus les investissements internationaux.

>>Lire aussi: Domaines privés de l’Etat: 13.475 hectares mobilisés pour l’investissement en 2017

« Le Maroc joue très bien ce rôle, à la fois d’acteur direct d’investissement et pont entre l’Afrique, l’Europe, l’Amérique », a-t-il déclaré, précisant que « le rôle particulier qu’a  le Maroc, s’est accru par la présence de grands réseaux bancaires marocains dans les pays du sud du Sahara ».

« Le Maroc ne doit pas rater le branchement sur cet essor »

Face à « ce bassin de croissance exceptionnelle que va représenter, pendant une très longue période, ce continent subsaharien », il revient au Maroc « de savoir se positionner comme le hub entre une Europe qui va continuer à être riche en capital, continuer à être un placeur de capitaux très important, et un continent dont les balances de paiements et les balances commerciales vont demeurer déficitaires pendant de très nombreuses années. Donc qui va être un appeleur de capitaux et qui va demander par conséquent l’érection d’une profession d’investisseurs qui soient à même de traiter ces défis et je crois que ce rôle-là, vous êtes bien partis  pour le tenir», a-t-il conseillé aux investisseurs marocains à qui il a souhaité démontrer l’importance de l’opportunité qui s’offre à eux. «Le Maroc ne doit pas rater le branchement sur cet essorJe crois que vous avez devant vous de très nombreuses voies qui vous conduiront à un grand succès économique, social et stratégique », a-t-il conclu.

La conférence annuelle du capital investissement est une rencontre d’échange entre les acteurs de l’industrie marocaine du Capital investissement. Cette édition a ressemblé une vingtaine d’intervenants et 300 professionnels du secteur qui ont débattu de thématiques en rapport avec l’investissement et ses implications.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire