ban600

Le Maroc prend part à la 7è édition de l’Africa IT et Télécom Forum 2017

Le Maroc prend part à la 7è édition de l’Africa IT et Télécom Forum 2017

La métropole économique ivoirienne, Abidjan abrite depuis lundi, les travaux de la 7è édition de l’Africa IT et Télécom Forum (AITTF-2017), un événement placé autour du thème “l’administration africaine à l’heure du numérique”, avec la participation de plusieurs pays, dont le Maroc.

Le Royaume est représenté à ce forum de deux jours, par des opérateurs privés dans le domaine informatique, des intégrateurs de solutions, ainsi que des consultants spécialisés en informatique et TIC ayant une expertise avérée sur le plan du Continent, en présence de l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani.

Initié par “i-conférences” en partenariat avec l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications-TIC de Côte d’Ivoire (ANSUT), ce forum se veut l’occasion de débattre des questions clés de l’administration digitale en Afrique et son rôle de contributeur à la modernisation et au développement des pays.

Cette édition dont le Sénégal est l’invité d’honneur, offre l’opportunité pour enclencher un débat de fond avec les administrations publiques sur l’intérêt et l’utilité stratégique d’adopter une vision numérique au sein de leur structure.

Dans une allocution de circonstance, M. Hassan Alaoui, de “i-conférences”, a relevé que le constat est unanime concernant l’économie numérique, puisqu’il s’agit d’une industrie qui reste l’un des rares secteurs dans lesquels le Continent a réussi à réduire son retard par rapport aux pays développés.

“Grâce aux experts et professionnels du secteur, notre Continent a extraordinairement réussi à s’accrocher au rythme phénoménal de la croissance de ce secteur au cours des dernières années”, a-t-il ajouté, faisant savoir que les réformes engagées par les pays africains ont permis au citoyen de se sentir plus proche de son administration, et les gouvernements et les entreprises ont pu gagner en efficacité.

Le ministre ivoirien de la communication, de l’économie numérique et la poste, Bruno Nabagné Koné, a quant à lui, félicité les organisateurs de ce forum pour la qualité du travail qu’ils mènent pour mieux faire connaitre et rendre accessibles les technologies numériques auprès des populations.

Il a, en outre, donné un aperçu sur les mesures réglementaires prises par son pays ainsi que les différentes actions menées pour l’amélioration de l’environnement du système des TIC en Côte d’Ivoire.

L’assistance a été également conviée à suivre l’expérience du Gabon dans le domaine de la promotion du numérique, présenté par le ministre d’Etat de l’économie numérique, de la communication, de la culture et des arts, porte-parole du gouvernement gabonais.

Dans une déclaration à la MAP, Abdou Diop, de Mazars Maroc, a fait savoir que ce forum s’insère en droite ligne de cette dynamique de partage d’expertise et de connaissances entre le Maroc et les pays de l’Afrique de l’ouest et du centre, notamment dans le sillage de la coopération sud-sud voulue et prônée par le Maroc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire